LA_BOUERE_TOURÀ mi-chemin entre La Poitevinière et Jallais, se dresse une émouvante ruine isolée au milieu des champs. Cette grosse tour ronde demeure l’ultime relique d’un petit château, propriété de la famille du Gazeau de La Bouëre sous la Révolution.
Le comte de La Bouëre, officier de l’Armée d’Anjou, prit les armes aux premiers jours de l’insurrection. Il participa aux grandes batailles de 1793, puis, sous les ordres de Stofflet jusqu’à la mort de ce général en 1796. Il survécut à la guerre et mourut en 1847.
BOUERE_PORTRAIT_MME
Son épouse, née Antoinette Charlotte Leduc, (portrait ci-contre) reste l’une des plus célèbres mémorialistes de la Vendée. Ses Souvenirs, publiés après sa mort en 1890, constituent une source incontournable pour l’histoire de la Vendée Angevine.


Le château, que l’on voit encore presque intact sur une carte postale du début du XXe siècle, tomba peu à peu en ruines. Le logis fut démoli dans les années 1930. L’enfeu de la famille fut vandalisé et la chapelle qui l’abritait succomba elle aussi. Seule la tour perpétue aujourd’hui le souvenir de ce haut lieu des Guerres de Vendée.

LA_BOUERE_CHATEAU