La Route des Chouans relie 18 sites historiques de la région d'Auray. Cet itinéraire balisé permet de découvrir les hauts lieux de la chouannerie au pays de Cadoudal.

Image_3Parmi les sites proposés à la visite, on trouve :

Auray – La maison de l'histoire d'Auray (rue du Jeu de Paume), achevée en 1789, comporte deux anciens cachots, dont l'un abrite des souvenirs de la chouannerie, armes, tableaux et documents d'époque. – La chapelle de la Congrégation (20, rue du Lait, Office du Tourisme) fut transformée en tribunal sous la Révolution. On y jugea des Chouans et des Emigrés après le débarquement de Quiberon.

Image_5Kerléano (village d'Auray) – C'est dans ce village typique du XVIIIe siècle que se trouve la maison natale et le mausolée de Cadoudal, principal chef chouan du Morbihan qui devint au fil des ans celui de toute la Bretagne.

Image_1Crac'h – La chapelle du Plas-Kaër fut le quartier général de Jean-Marie Emery, lieutenant de Cadoudal.

Locmariaquer – La chapelle du Moustoir servit de refuge à un prêtre chouan, l'abbé Philippe dit Kernitra, dont le corps repose dans ce lieu.

Image_4Carnac – Erigée près de Port-en-Dro, la Croix des Emigrés commémore la messe célébrée par Mgr de Hercé, évêque de Dol, le 28 juin 1795, au lendemain du débarquement de Quiberon. C'est à cette occasion que les Chouans apprirent la mort du jeune roi Louis XVII.

Plouharnel – Le village de Sainte-Barbe conserve un talus édifié par les républicains pour contenir les Emigrés débarqués dans la presqu'île de Quiberon, ainsi qu'un vitrail dans sa chapelle, évoquant les combats entre Blancs et Bleus.

Erdeven – L'orangerie du château de Keravéon servit de prison aux Chouans capturés après le débarquement de Quiberon.

Image_6Locoal – Le Sentier de Cadoudal, au village de Forest, fut un refuge pour Cadoudal et pour des prêtres réfractaires. – Le cimetière de Locoal compte deux tombes de prêtres réfractaires et celle de Jean-Marie Emery, lieutenant de Cadoudal.

La visite peut se prolonger vers Grandchamp et le pont du Loc'h, théâtre d'un grand combat entre Chouans et Bleus, le 25 janvier 1800, ou vers Sainte-Anne d'Auray dont la basilique possède des vitraux évoquant les persécutions sous la Révolution.

Illustrations (de haut en bas) : Mausolée de Cadoudal, panneau d'accès à Kerléano, chapelle du Plas-Kaër, Croix des Emigrés, portrait de Cadoudal par Louis-Léopold Boilly (Musée Carnavalet, Paris).

Lien : Office de Tourisme d'Auray Communauté

Pour en savoir plus sur le débarquement de Quiberon : Guide historique, Quiberon 1795, par Vincent Besombes.