La Vendée compte quelques lieux mythiques par leur cadre exceptionnel et l'histoire dont ils portent encore aujourd'hui le souvenir. C'est le cas du Mont des Alouettes où se rassemblaient les armées vendéennes et où s'assemblèrent, bien après la fin de la guerre, ceux qui voulurent les honorer.

La chapelle des AlouettesLa chapelle du Mont des Alouettes

Le Mont des Alouettes appartient à cette chaîne de collines armoricaines qui longe le cours de la Sèvre nantaise. Culminant à 231 mètres, il fut propice à l'établissement de moulins. On en comptait encore huit à l'époque de la Révolution, mais ils furent incendiés par les républicains lorsque ceux-ci envahirent la Vendée à la mi-octobre 1793. Ces destructions visaient à affamer les populations et à supprimer ces tours dont les ailes servaient de signaux aux insurgés.

100_3925Deux de ces moulins ont été restaurés et sont l'objet d'animations pendant la saison estivale. L'un d'eux porte sur ses murs l'effigie de Jean Yole, sénateur et écrivain vendéen. Ils ont été classés à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 27 mai 1975.

La fille de Louis XVI visita ce haut lieu des Guerres de Vendée le 18 septembre 1823, lors de son voyage dans l'Ouest. 15.000 Vendéens vinrent lui rendre les honneurs. En souvenir de cette journée, on décida de construire une chapelle dont la première pierre fut posée deux ans après. Le 6 juillet 1828, le Mont des Alouettes reçut une nouvelle visite royale en la personne de Marie-Caroline, duchesse de Berry, future héroïne de la dernière Guerre de Vendée. Mais la Monarchie de Juillet, très hostile aux Vendéens, mit un terme à la construction.

100_3952La chapelle resta très longtemps inachevée. Les travaux reprirent grâce à l'action du Souvenir vendéen. Finalement, l'édifice fut inaugurée le 28 avril 1968.

Un nouveau rassemblement eut lieu le 22 mai 1993, 200 ans après le départ pour la bataille de Fontenay. Une croix fut érigée pour l'occasion derrière la chapelle.

Illustrations : vue du Mont des Alouettes depuis la croix de 1993 ; le moulin portant le nom de Jean Yole ; la croix de 1993.

Elles figurent dans l'Album photos du Mont des Alouettes.