Nichée au milieu du bocage, près de Saint-Laurent-de-la-Plaine, une petite chapelle parfaitement préservée fut un haut lieu de la résistance à la Révolution en 1791 et 1792, et demeure aujourd'hui encore un sanctuaire fréquenté dans les Mauges.

100_4078L'ancienne chapelle Notre-Dame de Charité fut érigée au début du XVIIIe siècle. Ce modeste oratoire entra dans l'Histoire en 1791, au début des persécutions religieuses, lorsque les fidèles des environs s'y assemblèrent pour y prier hors de leurs églises livrées aux jureurs*. Ces rassemblements irritèrent les autorités départementales qui intervinrent brutalement en détruisant le sanctuaire, le 29 août 1791.

100_4103Les pèlerins n'en furent pas découragés, bien au contraire, puisque la Vierge Marie leur apparut dans un chêne voisin des ruines de la chapelle. Les fidèles affluèrent plus nombreux, de toutes les Mauges, dès septembre 1791 et jusqu'à l'année suivante, tandis que les persécutions anticatholiques gagnaient en vigueur.

L'endroit resta un lieu de dévotion pendant la guerre. On trouve, dans la chapelle, le martyrologe de Saint-Laurent-de-la-Plaine, 67 hommes, 61 femmes et 67 enfants tués en haine de la foi.

L100_4095orsque le spectre de la Révolution se fut éloigné, on rebâtit la chapelle à l'emplacement de l'ancienne, en 1817, sur un plan simple formé d'un chœur à trois pans, couvert d'un toit d'ardoises et surmonté d'un petit clocher. L'édifice fut bénie le 7 août 1820, en présence de 3000 fidèles, preuve de l'attachement des habitants à Notre-Dame de Charité.

Plusieurs aménagements successifs l'ont embellie, notamment des vitraux du XIXe siècle qui évoquent les pèlerinages de 1791, et des fresques d'Abel Pineau réalisées en 1955, qui honorent des martyrs de la Révolution.

100_4110Illustrations : la chapelle Notre-Dame de Charité ; vitrail de Cathelineau portant la croix lors d'un des pèlerinages qu'il fit au sanctuaire ; statue de Notre-Dame de Charité ; fresque d'Abel Pineau illustrant le martyre de trois bienheureuses fusillées au Champ des Martyrs d'Avrillé.

Ces illustrations figurent dans l'Album photos de Notre-Dame de Charité.

* Nom donné aux curés qui ont prêté le serment à la Constitution civile du clergé. On les surnommait également les intrus, ou trutons. Les prêtres restés fidèles à Rome s'appelaient les réfractaires, ou bons prêtres.