La Société des Sciences, Lettres et Arts de Cholet (S.L.A.) organise vendredi prochain une conférence sur l'histoire d'une paroisse choletaise, Saint-Melaine-de-la-Treille.

Image_2Cette conférence sera animée par l'historien Yves Launay, auteur d'un ouvrage publié en 2009, intitulé : Chronique d'une petite paroisse à la fin de l'ancien régime, Saint-Melaine-de-la-Treille-lès-Cholet, 1734-1791.

Situé au bord de la Moine, ce petit hameau, érigé en paroisse depuis la fin du XVIe siècle, eut sa propre municipalité de 1788 à 1789. Mais la Révolution lui fut fatale. Cholet annexa son territoire, puis l'église et la cure furent vendus comme bien national en 1791. Le 24 mars 1794, date funeste pour Saint-Melaine, la colonne du général Cordelier fit irruption dans le village qu'elle incendia. On découvrit sur place, en 1959, en creusant les fondations d'une maison, un charnier contenant les restes des victimes du massacre perpétré ce jour-là par les soldats républicains. Les registres clandestins conservent huit noms parmi ces victimes.

La conférence d'Yves Launay aura lieu le vendredi 4 février, à 20h30, dans la salle Araya de l'Hôtel de Ville. Entrée libre.

Illustration : le village de Saint-Melaine, détail du cadastre napoléonien de la commune de Cholet (1811).