Un catalogue de ventes titré Les 30 ans de l'abolition de la peine de mort exposait hier, comme pièce maîtresse de ses souvenirs historiques, une guillotine dite des armées de la République.

Guillotine DrouhotLa revue Savoir évoquait dans son dernier numéro de mars-juin 2010 (dont nous reparlerons bientôt) la Vendée et la royauté à l'honneur… dans les salles des ventes. L'article énumère les documents, peintures, dessins, manuscrits, etc., mis aux enchères le dimanche 7 novembre 2010 à Fontainebleau. Parmi ces pièces exceptionnelles, citons un portrait de Bonchamps qui fit la couverture du n°253 de la Revue du Souvenir Vendéen (décembre 2010) ou encore l'écharpe de Louis de La Rochejaquelein.

D'autres ventes ont suivi jusqu'au mois d'avril dernier, mais celle qui a eu lieu hier à Drouot aurait fait tache dans cet inventaire, puisqu'il s'agit d'une guillotine dite des armées de la République qui mirent fin à la Guerre de Vendée sous le commandement du général Hoche. Un raccourci un peu rapide (sans jeu de mots) pour des armées qui usèrent (et abusèrent) des fusillades et des massacres de masse plutôt que d'un couperet au médiocre rendement.

Le symbole reste toutefois éloquent : cette guillotine arborant une belle plaque de cuivre gravée au nom des Armées de la République nous donne une image tangible de ce que fut réellement la Révolution.