L'article publié sur le blog des Brigands du Bocage il y a tout juste un an (lien) rapportait un des épisodes les plus tragiques de l'histoire de l'Armée du Centre : la mort du chevalier Sapinaud de La Verrie, le jeudi 25 juillet 1793, près du Pont-Charrault.

La mort de SapinaudL'attaque dans laquelle périt Sapinaud a eu lieu très tôt, dans la nuit. C'est une perte irréparable pour les Vendéens à qui ce raid républicain a coûté la vie à une quarantaine d'hommes.

Les Bleus, craignant une contre-offensive, se sont repliés vers Sainte-Hermine, tandis que les Blancs réinvestissent au petit matin Chantonnay et le poste du Pont-Charron. Ces derniers se mettent aussitôt à la recherche de leur malheureux général. Ussault, jeune officier de l'Armée du Centre originaire de Pouzauges, le retrouve « coupé en morceaux », parmi les corps de quatre gars de La Verrie et de soldats républicains. Plus loin, vers la ferme du Gué, il trouve dix-sept autres de ses compagnons tombés au combat, la plupart de La Gaubretière…

Lire la suite de l'article : Où est inhumé Sapinaud de La Verrie, tué au combat le 25 juillet 1793 ?