Enfant des Mauges promu aux plus hautes fonctions de l’Eglise, le cardinal Paul Poupard vient de signer un nouveau livre dédié au combat des Vendéens pour la liberté religieuse. Son récent passage sur ses terres angevines a été pour lui un retour à une source dans laquelle sa foi a toujours puisé.

Les insurges de Dieu par le cardinal PoupardNé en 1930 à Bouzillé, un petit bourg non loin de Saint-Florent-le-Vieil, dans une modeste famille de cultivateurs, Paul Poupard a entamé sa formation au Petit Séminaire de Beaupréau – le foyer de l’enseignement catholique dans les Mauges déjà bien avant la Révolution, – avant de poursuivre une inexorable ascension intellectuelle, d’abord au Grand Séminaire d’Angers et à l’Université Catholique de l’Ouest, puis, quittant son cher Anjou pour la capitale, à l’Ecole pratique des Hautes Etudes et à la Sorbonne.

Ordonné prêtre en 1954, il s’oriente alors vers l’enseignement jusqu’à ce que de plus hautes fonctions l’appellent à Rome en 1980. Créé cardinal cinq ans après, il est nommé président du Conseil pontifical pour le dialogue avec les non-croyants (1985-1993), du Conseil pontifical pour la Culture (1988-2007) et enfin du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (2007-2008). On lui doit en outre la publication d’une quarantaine d’ouvrages consacrés à l’Eglise.

Le cardinal Poupard a MaulevrierDe telles responsabilités ne lui ont toutefois pas fait perdre de vue ce petit coin des Mauges qu’il partage avec du Bellay, ou plus intimement avec Cathelineau comme « fils de la Vendée Angevine » dont il revendique l’héritage spirituel. Souvent sollicité à ce titre, le cardinal Poupard a toujours répondu aux appels, convaincu que « la mémoire du passé, redevenue conscience vive, peut et doit nourrir un projet d’avenir ». Ses interventions ont été rassemblées dans ce livre. Homélies, préfaces, articles et conférences, ces textes rédigés de 1982 à 1996 – couvrant par conséquent les commémorations du Bicentenaire de la Révolution et des Guerres de Vendée – nous ouvrent « une page de mémoire » de nos ancêtres vendéens qui nous ont transmis leur foi au péril de leur vie. C’est là le cœur de son message.

Liste des écrits du cardinal Poupard retranscrits dans cet ouvrage :
Cinquantenaire du Souvenir Vendéen, 20 juin 1982, homélie à Saint-Florent-le-Vieil
Vendée, génocide de France, publié dans Avvenire (1993)

– Préface du livre de Maurice Fradin, Du sang et des larmes (1993)

– Bicentenaire de la Révolution française, Liberté, que de crimes commis en ton nom ! publié dans 30 Giorni (1989)

L’Eglise et les libertés à l’époque révolutionnaire, conférence à Rome (1989)

– Préface du livre de Raymond Perrin du Rouvray, L’Eglise d’Angers pendant la Révolution (1984)

Les Martyrs d’Angers béatifiés. Pourquoi le sont-ils ? publié dans L’Osservatore Romano (1984)

– Jacques Cathelineau, « le Saint de l’Anjou », allocution au Pin-en-Mauges (1993)

– Préface du livre de Jacques Boislève, Les vitraux vendéens (1987)

Deuxième centenaire des victimes et martyrs de la Guerre de Vendée, homélie (1994)

– L’Eglise catholique et les Martyrs de la Révolution, réflexions théologiques, conférence à Vannes (1996)

La Guerre de Vendée et les chrétiens d’aujourd’hui, conférence à La Roche-sur-Yon (1994)

Les insurgés de Dieu, le combat des Vendéens pour la liberté de la foi, par le cardinal Paul Poupard, Maulévrier, Editions Hérault, 160 pages, 25 €

Illustrations : Séance de dédicace du cardinal Poupard à Maulévrier, jeudi 16 août 2012 (cliché Ouest-France, lien sur l'image).