L’association Vendée Militaire organise le samedi 20 octobre prochain, à La Jumellière (49), une journée consacrée au chanoine Uzureau (1866-1948), immense chercheur qui dédia sa vie à l'histoire de l'Anjou et des Guerres de Vendée. 

Chanoine UzureauFrançois-Constant Uzureau (ci-contre) est né à La Jumellière le 31 octobre 1866. Ordonné prêtre le 20 décembre 1890, il reçut la charge d'aumônier du Champ des Martyrs d'Avrillé et de la prison d'Angers. Cet infatigable dépouilleur d'archives produisit pendant près d'un demi-siècle une somme considérable de publications, des livres mais aussi des articles, dont un grand nombre parurent dans les deux revues qu'il fonda, L'Anjou historique (de 1900 à 1956) et Andegaviana (de 1904 à 1946). Il fut avec Célestin Port, l'un des premiers à consulter les sources relatives aux Guerres de Vendée, son sujet de prédilection, aux Archives départementales du Maine-et-Loire. Certains historiens lui reprochent un parti pris favorable aux Vendéens – que dire alors de Célestin Port ! – et le manque de renvois précis aux documents originaux. Malgré tout, l'œuvre du chanoine Uzureau, décédé le 29 mars 1948, constitue toujours une référence dans l'historiographie vendéenne.
(Source : François Uzureau, un chanoine au service de l'histoire, article de Bertrand Delahaye publié dans Les Cahiers des Mauges, n°7, novembre 2007, pp. 51-52)

Au programme de la journée du 20 octobre 2012 :

10h00 : Messe en l’église de La Jumellière, célébrée par l’abbé Jacques Gourdon, petit-neveu du chanoine Uzureau.
11h15 : Inauguration sur le mur du cimetière de La Jumellière d’une plaque commémorative à la mémoire du chanoine Uzureau. Intervention de M. Jean Uzureau, petit-neveu du chanoine Uzureau, et de Dominique Lambert de La Douasnerie, président de la Vendée Militaire.
11h30 : Accueil à la mairie de La Jumellière, par M. Joseph Baranger, premier adjoint, suivi du vin d’honneur offert par la municipalité.
12h30 : Déjeuner à Chemillé, à l’Auberge de l’Arrivée (15 rue de la Gare).

Cimetiere de La Jumelliere15h00 : Au cimetière de La Jumellière (ci-contre), dépôt d’une gerbe sur la tombe du chanoine Uzureau. Arrêt sur la tombe de la famille de Caqueray, où Dominique Lambert de La Douasnerie évoquera l’histoire de cette famille. La tombe renferme les restes de Frédéric Joseph de Caqueray de Valolive, dit le chevalier de Caqueray, veuf de Madame Euphémie Béritault de La Contrie, chevalier de saint-Louis, ancien officier supérieur dans les armées vendéennes (campagne de 1815), ancien député de Maine-et-Loire, né le 14 décembre 1771, décédé en son hôtel à Angers, le 11 février 1845 ; d’Euphémie Béritault de La Contrie, née le 25 décembre 1790, décédée le 10 octobre 1818 ; de Marie Pauline Louise Hay des Nétumières, comtesse de Caqueray de Valolive, décédée le 31 décembre 1891, âgée de 80 ans ; de Béatrice Pauline Marie de Caqueray de Valolive, née le 17 janvier 1847 ; et de Raoul Frédéric Marie, comte de Caqueray de Valolive, ancien zouave pontifical (comme son frère Georges), décédé le 8 octobre 1900 à l’âge de 60 ans.
16h00 : Veillée vendéenne dans la salle des Deux-Chênes à La Jumellière, animée par Dominique Lambert de La Douasnerie sur le thème : La Jumellière au temps des Guerres de Vendée. Le chanoine F. Uzureau, historien de la Révolution.
18h00 : Clôture de la journée.

Cette journée vendéenne est ouverte à tous
Prix de la journée : 32 € par personne
Entrée gratuite pour la veillée vendéenne
Réservations et inscriptions auprès de Vendée Militaire, 2 avenue de la Gare, 49123 Ingrandes-sur-Loire
Téléphone : 02.41.39.25.36 ou 06.61.14.09.70
Courriel : contact@vendeemilitaire.org

A cette occasion un livre sur les habitants de La Jumellière au temps des Guerres de Vendée et sur l’abbé Uzureau sera disponible au prix de 30 €. Tirage limité. Il est préférable de retenir son exemplaire dès maintenant.