Les commentaires émis à la suite de l’article du 9 octobre, à propos du futur téléfilm « Une femme dans la Révolution », m’ont donné l’envie de faire découvrir ici des sites authentiques, restés quasiment inchangés depuis l’époque des Guerres de Vendée.

Le carrefour de la Croix de l'Ouzane 1Le vieux chemin de Saint-Hilaire à Mortagne, au carrefour de la Croix de l'Ouzane

Les reconstructions, le remembrement, l’urbanisation galopante, l’expansion du réseau routier, et bientôt l’implantation de champs d’éoliennes, n’auront guère préservé les paysages de la Vendée d’antan. Pourtant, en s’égarant dans les coins reculés du Bocage, on peut encore dénicher çà et là un discret chemin creux, propice aux scènes d’embuscades dont regorgent les récits de la Grande Guerre. 

Parfois même n’est-il pas nécessaire de battre la campagne pour trouver son bonheur. Commençons par un site totalement improbable, à Mortagne-sur-Sèvre, au beau milieu de lotissements modernes, l’endroit a priori le moins favorable à la préservation de ces lieux de mémoire. L’image ci-dessous reproduit une vie aérienne du sud de l’agglomération, des maisons individuelles alignées en rubans le long de rues en boucles fermées. On distingue au centre un épais bosquet. C’est là, sous les frondaisons, que se cache un antique carrefour bien antérieur à la Révolution, le « carrefour de la Croix de l’Ouzane ». Son nom aux origines médiévales lui vient du buis bénit, l’osanne – lui-même inspiré de l’exclamation Hosanna – qu’on y déposait le dimanche des Rameaux.

La Croix de l Ouzane
Le carrefour a perdu depuis fort longtemps sa croix, jadis dressée à son angle nord, mais ses vieux murets de pierres le bordent toujours. Le chemin de terre qui le traverse du nord au sud portait sur le cadastre de 1839 le nom de « chemin de Mortagne à Saint-Hilaire », tandis que l’autre descendait perpendiculairement vers la Sèvre nantaise. L’endroit marquait d’ailleurs l’ancienne limite entre les deux paroisses.

Le carrefour de la Croix de l'Ouzane 2Le vieux chemin vu dans la direction de Saint-Hilaire

On ne trouve là, malheureusement, aucune indication sur ce lieu hors du temps, si ce n’est son nom sur une plaque de rue en contrebas. Et si aucun événement des Guerres de Vendée ne s’attache à ce carrefour, on imagine sans peine des bandes de combattants mortagnais fouler de leurs sabots ces chemins séculaires.


Agrandir le plan