Parmi les lots présentés dans le catalogue de Salorges Enchères et Me Kaczorowski, pour la vente du 1er décembre 2012, figure un magnifique drapeau de la Guerre de Vendée de 1832, celui de la division de La Rochemacé, qui s'illustra au combat de Riaillé.

Drapeau vendeen de 1832
Conservé dans un cadre en bois de 60 x 90 cm environ, ce drapeau plissé, en soie blanche brodée de fil d’or, porte de larges fleurs de lys aux angles avec au centre un médaillon « de France » accosté d’une couronne de lauriers et surmonté de la couronne royale. Dans un cartouche à part on peut lire : « Drapeau de la Division La Rochemacé en 1832 / porte drapeau Amand Constant Guillois, de Couffé / Combat de Riaillé, 5 juin 1832. »

Le récit de cette bataille a été relaté par Aurélien de Courson dans la Revue historique de l’Ouest (Mémoires, 1897, t. XIII, pp. 165-181, 207-221 et 249-266) : « Dès les premiers jours de l’année 1832, le général Clouet avait offert le commandement de la division d’Ancenis à M. de La Rochemacé, royaliste d’une bravoure et d’un dévouement éprouvés. Celui-ci refusa tout d’abord de servir la cause d’Henri V autrement qu’en simple volontaire, car il ne ressentait ni sympathie, ni confiance pour le marquis de Coislin qui devait commander le corps d’armée formé par les divisions de Guérande, d’Ancenis et de Châteaubriant ; cependant, vaincu par les instances de M. de Charette, il céda et dès lors, sans perdre un instant, de concert avec le médecin Dangais, il commença ses travaux d’organisation… »

Le 6 juin, 800 Chouans commandés par La Rochemacé et Landemont atteignent Riaillé, où ils sont attaqués par un bataillon du 31e et une section du 54e régiment d’infanterie de ligne. Les officiers chouans entament des pourparlers avec les orléanistes, mais des coups de feu isolés déclenchent le combat. Les Chouans chargent à la baïonnette, mettent les soldats en fuite et les repoussent jusqu’à la forêt au lieu-dit Colombeau. Ce combat est la seule victoire des légitimistes. (Extrait du catalogue)

Ce drapeau est estimé entre 3.000 et 4.000 euros. Il sera présenté en exposition publique avec les autres lots le vendredi 30 novembre et le samedi 1er décembre 2012, de 9h à midi. La vente aura lieu le samedi 1er décembre 2012, à 14h (Salorges Enchères, Kaczorowski, Derigny & associés, 8 bis rue Chaptal B.P. 98804 44100 Nantes, téléphone : 02.40.69.91.10).