Voilà bien un mystère de Noël, une bonne nouvelle comme on aimerait en voir plus souvent : selon Philippe de Villiers que Nouvelles de France a rencontré ce lundi, « Le Roman de Charette » en est à sa cinquième réimpression et s’est déjà écoulé à 25.000 copies ! 

Philippe de Villiers« Ce genre de livres, quand on en vend 5.000 exemplaires, on est content », lui avait dit Albin Michel. En attendant une conférence à la Catho de Lyon jeudi soir et rassuré par des critiques séduites (« Le meilleur papier est paru dans Libération », observe-t-il) le fondateur du Puy du Fou partage avec nous cette réflexion de son éditeur : « Les Français veulent lire Charette par Philippe de Villiers. » Entretien autour d’une orange pressée, sans langue de bois…

Lire l'entretien avec Philippe de Villiers sur le site des Nouvelles de France