Le site www.retronaut.com évoque une curieuse mode parisienne, celle des « bals des victimes » où les participants se devaient d’adopter une coupe de cheveux « à la guillotine ».

Coiffure a la guillotineOn peut y lire que les « bals des victimes » furent mis sur pied par les sociétés de danse après le règne de la Terreur. Pour y être admis, il fallait être un proche parent d’une personne guillotinée. Les hommes et les femmes admis dans ces bals prirent l’habitude – que d’aucuns jugeront de mauvais goût – de se couper les cheveux en découvrant le cou, à la manière dont on préparait les condamnés à mort envoyés à la guillotine. Cette étrange mode avait aussi probablement pour but d’exorciser l’oppressant climat de Terreur qui étouffa la France jusqu’à la chute de Robespierre.