Faut-il que j'ouvre une nouvelle rubrique dédiée au sport ? J'en serais tenté à la lecture de cette nouvelle qui circule depuis hier sur plusieurs blogs depuis le site sports.fr

Pascal Pape
« Si j'avance, suivez-moi, si je recule, tuez-moi, si je meurs, vengez-moi. » Remonté comme jamais et bien décidé à quitter ses partenaires de club sur une victoire et rien d’autre, avant de rejoindre et de mener les Bleus dans le prochain Tournoi des Six Nations, Pascal Papé avait fait sienne cette citation du chef de guerre vendéen Henri de La Rochejaquelein à l’heure d’affronter ce vendredi les promus grenoblois à Charléty.

Placardés sur le paper-board du vestiaire parisien, ces mots, forts, intenses même, auront à coup sûr inspiré ses coéquipiers capables non seulement d’équilibrer le bilan des confrontations cette saison avec le FCG à deux victoires partout, deux semaines après une nouvelle défaite en Isère dans le cadre du Challenge Européen, mais aussi et surtout d’y ajouter la manière en signant la première victoire à cinq points de la saison du club parisien (35-6).

Source : Stade français, Papé, le cœur chouan