Pour tous les Vendéens d’origine et de cœur, pour ceux qui connaissent et admirent l’épopée vendéenne, pour ceux qui se souviennent et commémorent, pour les descendants fidèles des combattants de la liberté et des martyrs, le 29 janvier 2013 restera marqué d’une pierre blanche : devant plus de 500 personnes captivées, la salle Bretagne à Nantes accueillait les deux Géants de la Mémoire vendéenne, Philippe de Villiers et Reynald Secher.

Philippe de Villiers Reynald SecherEst-il besoin de présenter ces deux personnalités qui, bien que se connaissant depuis plusieurs décennies, n’étaient jamais apparues publiquement ensemble. Reynald Secher avec courage, détermination et rigueur – l’hommage est de Philippe de Villiers – aura imposé dans le monde des historiens les concepts de génocide et de mémoricide appliqués à la Vendée. Philippe de Villiers par son action à la tête du département de la Vendée et par la création du Puy du Fou – l’hommage est de Reynald Secher – aura redonné aux Vendéens leur fierté.

Pendant deux heures, les orateurs, passionnés et passionnants, ont successivement développé, pour Reynald Secher la méthodologie et le fruit de son travail multidécennal qu’on retrouve notamment dans son dernier ouvrage – Vendée, du génocide au Mémoricide - et pour Philippe de Villiers, Le Roman de Charette, véritable épopée du Général vendéen dont la vie est mise en scène par celui qui émeut et bouleverse des centaines de milliers de personnes chaque été au Puy du Fou.

Grande soirée qui s’est achevée, après des centaines de dédicaces, par l’acceptation de Philippe de Villiers de présider les commémorations du 220e anniversaire des Noyades de Nantes, organisées par le Souvenir Chouan de Bretagne, où il retrouvera Reynald Secher et les 500 auditeurs présents pour cette rencontre historique !

Merci à Henry Renoul pour cet article et à Alain-Jean Rousseau pour la photo !

Philippe de Villiers Reynald Secher