Du 17 septembre au 16 novembre, la Médiathèque et la S.L.A. de Cholet proposent une exposition intitulée Le bocage déchiré, qui revient sur les événements qui ont eu lieu dans la région il y a 220 ans.

AFF BOCAGE DECHIREL'exposition

Il n'y a rien de plus connu et de moins bien connu que l'insurrection vendéenne de 1793. Cette lutte de deux principes éminemment opposés, que Napoléon a qualifiée de guerre de géants, est peut-être l'événement de notre histoire contemporaine qui a  soulevé les enthousiasmes les plus passionnés comme aussi les polémiques les plus ardentes.

Exposition du 17 septembre au 16 novembre (en partenariat avec la Société des Sciences, Lettres et Arts de Cholet), Hall d'exposition de la Médiathèque
Des visites commentées de l'exposition seront proposées par M. Chambiron :
– Samedi 28 septembre, 15h30
– Samedi 26 octobre, 15h30

Les conférences

La Virée de Galerne – Historien, Pierre Gréau a publié en 2012 La Virée de Galerne, 18 octobre-23 décembre 1793, aux éditions Pays et Terroirs.
Passionné par les Guerres de Vendée au point d’avoir, en 2003, refait à pied les quelque 1000 km de la Virée de Galerne, Pierre Gréau a, pendant quinze ans, réuni une importante documentation sur la marche sanglante des Vendéens, qui commence avec le franchissement de la Loire après la défaite de Cholet et se termine par les massacres de Savenay.

Samedi 21 septembre, à 15h30, salle Araya

Un prêtre angevin contesté, l'abbé Bernier – Michel Chatry est Président de l'association Le Souvenir Vendéen, dont l'objet principal  est la mémoire des Guerres de Vendée. Sa conférence s'attardera sur l'abbé Bernier, qui  a acquis un grand ascendant sur l'armée catholique et royale durant les Guerres de Vendée avant d'être critiqué.

Samedi 12 octobre, à 15h30, salle Araya

Vendée, les archives de l'extermination – Par Alain Gérard
. Cholet et sa région se trouvent au coeur de la destruction entreprise au début de 1794  par les colonnes infernales, avec 60% de sa population disparue. Publiant pour la première fois l'essentiel des témoignages relatifs à cette extermination, l'historien Alain  Gérard démonte ce « massacre démocratique », caractérisé par le fait que le déni précède le crime.

Samedi 16 novembre, à 15h30, salle Araya