La machine à remonter le temps de Franck Ferrand s'est arrêtée hier en pleine Révolution. Le brillant animateur de l'émission Au cœur de l'Histoire, diffusée à la mi-journée sur Europe1, a abordé cette sombre période en nous décrivant l'un des rouages de la Terreur à travers la vie d'un juré du Tribunal révolutionnaire, Joseph Souberbielle.

Joseph SouberbielleCe personnage étonnant, médecin de son état, a survécu à tous les bouleversements de cette époque, de la reddition de la Bastille – il figure au nombre des « vainqueurs » – à la chute de Robespierre dont il était l'ami. Il fut le témoin privilégié de tous les revirements politiques de la première moitié du XIXe siècle, puisqu'il mourut en 1846, à l'âge canonique de 92 ans. A deux ans près, il aurait même pu assister à l'instauration de la IIe République. Grâce à cette longévité, il fut l'un des rares contemporains de la Révolution dont on ait une photographie.

Après un récit haut en couleurs raconté à la manière de Lenôtre, Franck Ferrand laisse ensuite la parole dans la seconde partie de son émission à Henri Leclerc, avocat et président de la ligue des droits de l'homme, pour des commentaires moins heureux, ternis par l'admiration inconsidérée de ce dernier à l'égard de Michelet.

Le podcast de l'émission Au cœur de l'Histoire est consultable et téléchargeable sur le site d'Europe1