La chapelle du Petit-Luc était comble hier soir. Répondant à l'invitation du Souvenir Vendéen, des Lucquois, mais aussi des personnes venues de plus loin, ont gravi la colline battue par la bise hivernale pour se recueillir dans l'humble sanctuaire en mémoire des 564 Martyrs des Lucs-sur-Boulogne, massacrés en haine de la foi.

Les Lucs sur Boulogne 1La Complainte des Lucs...

Nous étions rassemblés dans cette chapelle 220 ans, jour pour jour, après les massacres qui commencèrent le vendredi 28 février 1794, comme l'a fait remarquer un descendant des Martyrs, présent parmi nous. La cérémonie s'est ouverte par un chant, ô combien de circonstance, La Complainte des Lucs :

Habitants de cette terre, n’entendez-vous pas
La rumeur d’une prière monter sous vos pas ?
Tous les échos de vos rues sont pleins de sanglots,
Laboureurs, sous vos charrues dorment des héros…

(Je ne reproduirai pas ici les 32 couplets de ce chants : on peut les lire, mais aussi en écouter l'enregistrement en cliquant sur ce lien)

Les Lucs sur Boulogne 5Les fleurs au pied de l'autel

Temps fort de cet hommage, trois gerbes de fleurs ont été déposées au pied de l'autel, la première par M. Bruno Retailleau au nom du Conseil Général de la Vendée, la seconde par M. Roger Gaborieau, maire des Lucs-sur-Boulogne, la troisième par M. Michel Chatry au nom du Souvenir Vendéen.

Temps de prière... temps de musique sacrée aussi, grâce à la participation de musiciens renommés, Hugo Reyne à la flûte et Laurent Tixier, dont l'interprétation du Vexilla Regis sur la réplique en bois d'un orgue portatif ancien a ému l'assistance.

On remerciera également l'association Lucus, présente ce soir-là, qui œuvre tant à la préservation de l'histoire et du patrimoine lucquois.

Les Lucs sur Boulogne 4À la fin de la cérémonie, devant la chapelle du Petit-Luc