Site touristique très fréquenté, le Mont des Alouettes offre un panorama unique sur le Bocage vendéen, du haut de ses 232m. Son dernier moulin en activité est à nouveau ouvert à la visite depuis jeudi dernier. 

Mont des Alouettes
D'où vient ce nom d'Alouettes ? Du camp de base d'une légion romaine ? Du survol habituel d'une colonie d'oiseaux ? De la déformation patoisante du mot ajoncs ?… Plusieurs hypothèses courent sur son étymologie même si la légende préfère garder l'histoire de la légion romaine des Alouettes qui laissa son nom au site.


Une tradition meunière vieille de plusieurs siècles


La première mention écrite signalant un moulin au Mont des Alouettes date de 1564. De la fin du XVIIIe siècle au XIXe siècle, huit moulins à vent y ont été érigés. Seuls trois subsistent aujourd'hui, dont un fonctionne encore, gardant ainsi mémoire d'une tradition meunière vieille de plusieurs siècles.

En 1933, le site du Mont des Alouettes est classé. Les moulins sont inscrits à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 27 mai 1975.

Au cœur du moulin


A partir du 1er mai, et jusqu'au 21 septembre, le meunier ouvre les portes de son moulin et propose aux visiteurs d'en découvrir le fonctionnement : histoire de la meunerie, techniques de mouture, dégustation de farines et quelques surprises...


A partir de juillet, des balades nature et spectacles au clair de lune animeront le site tout l'été.

Pratique :
    •    Mai : week-ends, ponts et jours fériés de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
    •    Juin : tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
    •    Juillet et août : tous les jours, de 10h à 19h.
    •    Du 1er au 21 septembre : tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
    •    Tarifs : adulte 3 € / enfants et tarifs réduits 2 €

Source de l'article sur le site de la ville des Herbiers