Deux lieux de la mémoire vendéenne sur l'île de Noirmoutier ont été évoqués ici il y a quelque temps : la Chapelle des Martyrs et la Croix du Magnificat. En voici un troisième, l'église Saint-Philbert.

Noirmoutier-en-l'Ile (85) – Église Saint-Philbert (2014)La plaque commémorative dans l'église Saint-Philbert de Noirmoutier
(au-dessus de la grille)
  

Comment imaginer que cette église, aujourd'hui si accueillante, fit office de prison après la reconquête de l'île par les républicains. Plus d'un millier de Vendéens y furent pourtant détenus. Leurs geôliers les en firent sortir par centaines pour les exécuter en masse sur la grève de Banzeau.

Jusqu'à cette année de commémoration, rien ne rappelait ce drame de la Terreur dans cette église de Noirmoutier. Et quiconque voulait se souvenir de leur calvaire se heurtait au bout du chemin à une chapelle toujours fermée (elle l'est encore !).

Noirmoutier-en-l'Ile (85) – Église Saint-Philbert (2014)Détail de la plaque commémorative
  

Pour combler ce manque, une plaque a été présentée au tout début de cette année, le dimanche 5 janvier 2014, par la paroisse, l'association des Amis de l'île de Noirmoutier et le Souvenir Vendéen. Elle fut bénie lors d'une cérémonie religieuse en hommage aux personnes détenues dans l'église en 1794 avant d'être envoyées à la mort. Cette plaque a par la suite été scellée dans un mur, à l'entrée d'une chapelle latérale (à droite en entrant).

Lors de votre prochain passage à Noirmoutier, pensez à vous recueillir à cet endroit et à refaire à pied l'itinéraire des condamnés, depuis l'église Saint-Philbert jusqu'à la Chapelle des Martyrs (en rouge sur la carte ci-dessous) :

Les Martyrs de NoirmoutierEn rouge, l'itinéraire emprunté par les prisonniers vendéens
entre l'église et le lieu des exécutions au Banzeau

 


La plaque vient s'ajouter à l'Album du Souvenir Vendéen avec plusieurs autres : la plaque du pont de Mainclaye (Bessay), la croix élevée en mémoire des victimes de la bataille de Luçon (Corpe), la croix du combat du Chêne (Saint-Philbert-de-Bouaine), et les deux plaques commémoratives posées au château de la Baronnière (La Chapelle-Saint-Florent).
  


À lire aussi :
3 janvier 1794, la bataille de Noirmoutier
Janvier 1794, les massacres de Noirmoutier
Du 6 au 9 janvier 1794… l'exécution de d'Elbée
Un fossoyeur pointilleux sous la Terreur