Franck Ferrand a consacré mercredi son émission « Au cœur de l’histoire » aux Illuminati, une société secrète créée au XVIIIe siècle. Et pour mieux comprendre son influence sur le Siècle des Lumières et sur les événements qui ont présidé à la Révolution française, il l’a analysée à travers la vie et l’œuvre de l’abbé Barruel, auteur des célèbres Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme.

Franck FerrandCliquez sur l'image ci-dessus pour réécouter l'émission de Franck Ferrand
  

Augustin Barruel passa plusieurs années en Europe centrale, après que Louis XV eut expulsé les Jésuites de France. De retour dans les années 1770, il se mit à écrire, notamment contre les philosophes des Lumières. Témoin des premières années de la Révolution française, il fut d’abord favorable aux idées de réformes, du moins jusqu’à la Constitution civile du clergé à laquelle il s’opposa fermement. Il dut alors s’exiler pour Londres, où il continua ses travaux d’écriture : une Histoire du clergé pendant la Révolution française et surtout ses Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme, une somme en cinq volumes dans laquelle il décrypte, au-delà de ses observations, les causes des événements.

Cette œuvre majeure, qui connut un vif succès, mit au grand jour l’influence décisive des sociétés secrètes dans le reversement de l’ancien monde. Bien que critiqué comme « père du conspirationnisme », l’abbé Barruel a livré une réflexion qui est loin d’être infondée, et la présentation qu’en fait Franck Ferrand, dans la première partie de son émission, est à ce propos plutôt juste.


Les Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme ont été réédités en 2013 par les Éditions de Chiré en deux volumes.