C’est l’un des sanctuaires mariaux les plus vénérés d’Anjou, et sûrement l’un des plus vieux de France : Notre-Dame du Marillais. Plusieurs chapelles se sont succédé ici en plus de quinze siècles d’histoire, avant que l’on construise cette majestueuse basilique isolée sur les berges de la Loire.

Notre-Dame du Marillais 1L'ancienne chapelle Notre-Dame du Marillais, aujourd'hui disparue
 

Le fonds iconographique des Archives départementales du Maine-et-Loire – dont je recommande vivement la visite – offre plusieurs clichés qui nous permettent de suivre en quelques étapes la construction de Notre-Dame du Marillais à la fin du XIXe siècle.

On y découvre l’ancienne chapelle médiévale marquée dans sa pierre par les cicatrices du temps, puis les premiers travaux entamés par le chœur. Je ne doute pas que d’autres que moi auront un pincement au cœur en réalisant ce qu’il en a coûté à notre patrimoine… Le nouvel édifice, vaste comme une église paroissiale, fut achevé par l’élévation de son clocher à la veille de la Première Guerre mondiale.

Notre-Dame du Marillais 2La chapelle médiévale fait place au nouveau sanctuaire

Notre-Dame du Marillais 3Fin XIXe siècle, la nef de style romano-byzantin est achevée

Notre-Dame du Marillais 4La construction du clocher en 1913 complète l'édifice
   

Lien vers le site des Archives départementales du Maine-et-Loire

À lire sur Notre-Dame du Marillais :
Le souvenir du Père de Montfort à Notre-Dame du Marillais
Notre-Dame du Marillais et le Champ des Martyrs