Pour ceux qui ne seraient pas convaincus de l’insanité des programmes scolaires en matière d’histoire – et plus particulièrement de la Révolution française – le C.N.E.D. propose un manuel d’instruction civique et morale exemplaire dans ce domaine.

La Revolution francaise pour les nuls 
Présentées sous le titre « Etre citoyen français », ces fiches pédagogiques reproduisent à grands traits les poncifs de la mythologie républicaine : le 14 juillet 1789 devenu fête nationale (ce qui est faux, puisque que les Bleus célèbrent à cette date l’anniversaire de la fête de la Fédération, le 14 juillet 1790) ; le peuple français qui s’est révolté contre les gens très riches (et qui s’est fait berner par des gens aussi riches) ; la Marianne coiffée d’un bonnet (qu’on ne dit pas « phrygien » pour ne pas troubler l’orthographe chancelante de nos chères têtes blondes) ; et bien sûr la devise « liberté, égalité, fraternité » déclinée à l’envi dans un florilège d’illustrations sirupeuses. « Liberté » et « égalité » viennent de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ; et « fraternité » de 1790, vous savez : de la fête de la Fédération du 14 juillet, celle qu’on n’a pas jugée assez sanglante, pour lui préférer la reddition de la Bastille.

Source : Le Salon beige
Lien vers les pages « Etre citoyen français »


Articles connexes : Les légendes révolutionnaires