Une lectrice m’a adressé il y a quelque temps les photos qu’elle a prises au Mémorial de Bournan, à la limite de Bagneux et de Distré. Ce monument inauguré en 1994 commémore les exécutions qui ensanglantèrent cette butte dominant le Thouet à la hauteur de Saumur.

20140916_095145Le Mémorial des Fusillés de Bournan
 

Ces massacres sont bien connus, puisque documentés par les jugements de la commission militaire siégeant à Saumur à la fin de l’année 1793. Mais leur souvenir s’était étiolé au fil des ans à cause du silence des témoins et de l’oubli des populations locales qui préféraient tourner le dos aux années de la guerre civile. D’autant que les victimes de ces fusillades venaient d’autres contrées, principalement des Mauges et du Bressuirais.
  

20140916_094053Le panneau indicateur
  

La mémoire fut raminée longtemps après, à l’approche du Bicentenaire de la Révolution française. En 1988, Pierre Contant fit le récit des exécutions de la Butte de Bournan dans la Revue du Souvenir Vendéen n°162 *. Un an après, un adhérent saumurois de cette association, défendit l’idée de commémorer ces événements en érigeant un monument à cet endroit. En 1993, un Comité du Mémorial des Fusillés de Bournan fut alors constitué, afin de régler les questions administratives et financières. Il parvint à obtenir tous les soutiens nécessaires, ainsi que l’appui du clergé saumurois. Un appel aux dons, lancé notamment auprès des communes d’où les victimes étaient originaires, couvrit les frais de réalisation du Mémorial. Celui-ci ne put cependant être inauguré pour le deuxième centenaire des massacres, le 26 décembre 1993. Ce jour-là, le Comité fit célébrer une messe.
  

BournanLocalisation du Mémorial (flèche orange)
  

Il fallut faire preuve d’encore un peu de patience pour commémorer solennellement les fusillades de Bournan, le samedi après-midi 15 octobre 1994. Le programme commença sur la terrasse du château avec une évocation de la bataille de Saumur (9 et 10 juin 1793) par Simone Loidreau, historienne du Souvenir Vendéen, suivie d’une cérémonie religieuse en l’église Notre-Dame de Nantilly, au cours de laquelle le Père Dilé, vicaire épiscopal, fit le rapprochement entre les exécutions massives des Vendéens sous la Terreur et le drame que venait de vivre le Rwanda : « Les terribles images du drame rwandais nous ont littéralement horrifiés. Ces populations apeurées, innocentes, fuyant les tueries systématiques et les massacres sauvages jusque dans les églises, les entassements de cadavres déversés dans les fosses communes creusées à la hâte ont suscité une vive émotion chez nous tous… N’y a-t-il pas là quelques points de ressemblance avec l’événement que nous commémorons aujourd’hui ? »
  

20140916_094736Le Mémorial
 

Les participants se rendirent ensuite dans le champ des Moulières, à présent entièrement boisé, ce qui ajoute à la sérénité du lieu. C’est ici qu'avait été édifiée une croix de pierre portant une plaque gravée : « À la mémoire des 225 victimes massacrées en ensevelies en ce lieu le 26 décembre 1793 ». Pierre Contant, qui avait sorti de l’oubli cet épisode de la Terreur, en raconta l’histoire : « C’est en 1985, qu’effectuant mes recherches sur le comité révolutionnaire de Saumur…, j’ai découvert l’existence d’un important massacre effectué près de Bournan. Pensant que l’emplacement pouvait en être retrouvé, j’ai procédé à une enquête sur le terrain… » Suit le récit des arrestations au retour de la Virée de Galerne, des incarcérations à Angers, Saumur, etc., et des exécutions de masse à Avrillé, aux Ponts-de-Cé et bien sûr à Bournan.
 

20140916_094725La plaque commémorative
  

Depuis cette journée, un panneau a été mis en place sur le site pour donner sommairement la signification de ce Mémorial et situer sur une carte l’origine des 225 victimes vendéennes massacrées sur cette butte (ci-dessous).
 

20140916_094544Le panneau explicatif
  

(Merci à Hélène pour les photos)


* On lira également le n°189 de la Revue du Souvenir Vendéen pour le compte rendu de l'inauguration du Mémorial de Bournan.
D'autre part, sur les exécutions de la Butte de Bournan, le blog de La Maraîchine normande a publié un extrait de l’Histoire de Saumur pendant la Révolution, d’Octave Desmé de Chavigny, et du livret de Pierre Contant, Le Massacre de la Butte de Bournan.