Invité au colloque sur le Pardon dans l'Histoire qui s'est tenu cette semaine à La Roche-sur-Yon (5-6 février), l'avocat Jean-Pierre Mignard, un proche de François Hollande, a appelé à nouveau à la reconnaissance des massacres commis en Vendée sous la Révolution. 

Jean Pierre Mignard - VendeePour l'avocat Jean-Pierre Mignard, la répression en Vendée
« choque les principes des droits de l'homme ».

  

L'entretien qu'il avait accordé à Yves Calvi sur RTL le 5 décembre 2014, repris dans les colonnes du Courrier de l'Ouest trois jours plus tard, avait fait grand bruit. Aujourd'hui, c'est le journal Ouest-France qui reprend le propos de Jean-Pierre Mignard, à l'occasion de son intervention au colloque sur le Pardon dans l'Histoire :

Ce catho de gauche, proche de François Hollande, estime que « la Vendée a droit à un geste historique de réconciliation ». « On pourra alors, non pas oublier, mais passer à autre chose. »

« La population vendéenne a été victime, sous la terreur, de répressions qui violent les principes de la déclaration des droits de l’homme, poursuit M. Mignard. Il y a une vraie question, une énigme même, qu’il faut résoudre : comment une société qui s’émancipe avec l’un des textes les plus glorieux de l’humanité – la déclaration des droits de l’homme – peut être capable, quelques années plus tard, d’une telle violence ? »

Source : Ouest-France, édition de La Roche-sur-Yon, vendredi 6 février 2015
  

JP Mignard ICESVu sur Twitter...
  


À voir également, l'intervention de Bruno Retailleau, Président du Conseil général de la Vendée :