Le Souvenir Vendéen et l’association La Gaubretière Terre d’Histoire se sont retrouvés hier dans la cour de la Maison Sainte-Sophie, afin de rendre hommage aux habitants de la paroisse massacrés par la colonne infernale du général Huché, le 27 février 1794.

03 La GaubretiereUn Sacré-Cœur de fleurs sur l'Auge du Massacre
  

L’endroit choisi pour ce rassemblement conserve un souvenir de cette funeste journée, l’Auge du Massacre, où périt « Madame Le Bault de La Touche, chez laquelle l’état-major vendéen tenait ses réunions », nous rapporte Madame de Sapinaud dans ses mémoires. Elle ajoute qu’à l’arrivée des Bleus, Madame de la Touche « se hâta de descendre dans la cour avec une bouteille de vin, croyant les attendrir par sa politesse », mais ils lui tranchèrent la tête qu’ils jetèrent dans ce bassin plein d’eau. « Son corps fut lancé au milieu des flammes avec ceux de quatre domestiques qui ne voulurent pas l’abandonner et partagèrent son sort. » (cité par Paul Legrand dans ses Notes historiques sur la paroisse de La Gaubretière)

01 La GaubretiereJean-Pierre Rambaud, du Souvenir Vendéen,
nous raconte le Grand Massacre du 27 février 1794
  

Il y eut bien d’autres crimes commis ce jour-là par les Bleus. Jean-Pierre Rambaud nous en a brossé un tableau terrifiant à partir des témoignages de Pierre Rangeard et de Marie Lourdais, confirmés par le rapport de Turreau, commandant en chef des armées républicaines en Vendée, au ministre de la Guerre : « Le général Huché, qui commande à Chollet une forte garnison, avait reçu l’ordre de moi de disperser tous les rassemblements qui pourraient se former aux environs. Instruit qu’il y avait sept ou huit cents brigands à La Gaubretière, qui inquiétaient Mortagne, Huché part de Chollet avec un fort détachement et par une marche nocturne surprend les ennemis. Cinq cents ont été taillés en pièces, parmi lesquels un grand nombre de femmes, car les femmes s’en mêlent plus que jamais. Cette affaire a eu lieu le 27 février, et ce rassemblement est entièrement dissipé. » (J.-J. Savary, Guerre des Vendéens et des Chouans contre la République française, T. III, p. 262)
  

02 La GaubretiereSandra Guérin, président de l’association La Gaubretière Terre d’Histoire,
Michel Chatry, président du Souvenir Vendéen
et Jean-Claude Giraud, maire de La Gaubretière
  

Une prière a été adressée à l’intention de toutes les malheureuses victimes de ce Grand Massacre. Michel Chatry, président du Souvenir Vendéen, Sandra Guérin, président de l’association La Gaubretière Terre d’Histoire, et Jean-Claude Giraud, maire de la commune, ont ensuite pris la parole pour remercier les participants et émettre le souhait de renouveler chaque année cette commémoration. L’avenir de la Maison Sainte-Sophie, menacée de démolition, a aussi été évoqué avec inquiétude.
  

04 La GaubretiereLa Maison Sainte-Sophie
  

Au terme de la cérémonie, une vingtaine de personnes se sont rendues dans une salle municipale de la rue Jacques Forestier (une célébrité gaubretiéroise des Guerres de Vendée) pour se retrouver autour d’un verre.
  

05 La GaubretiereLa gerbe de fleurs du Souvenir Vendéen