[Billet d’humeur] Le 28 mai dernier, j’ai signalé sur ma page Facebook que circulait un tract invitant à une journée d’hommage à Jacques Cathelineau pour le prochain 14 juillet (photo ci-dessous). Comme l’association à l’origine de ce document indique en toutes lettres qu’elle organise cet événement « pour la cinquième année consécutive », j’ai cru bon de donner quelques repères chronologiques pour mettre en lumière cette récupération. Les voici :

CathelineauLe 14 juillet 1993, à l’occasion du Bicentenaire de la mort de Cathelineau, le « Souvenir Vendéen » organisa à Saint-Florent-le-Vieil un rassemblement animé par M. Jean Brochard, administrateur de cette association et grand conteur passionné par les Guerres de Vendée qu’il connaissait si bien.

Devant le succès de cette journée, il fut décidé que cet anniversaire serait reconduit les années suivantes, mais bien peu de personnes se joignirent à M. Brochard. En 1998, le « Comité CélébrationS Charrette » lui apporta son soutien. L’association du « Souvenir Chouan de Bretagne » intervint à son tour dès 2001, accompagnant M. Brochard jusqu’en 2013.

Cette année 2013, pour la première fois depuis 20 ans, M. Brochard ne put venir à Saint-Florent-le-Vieil pour des raisons de santé. Ce fut aussi la dernière fois que le « Souvenir Chouan de Bretagne » organisa cet événement.

Les « Brigands du Bocage » les avaient rejoints depuis 2011, égayant la manifestation par la présence de nombreux jeunes gens costumés. Mais des irrégularités dans la trésorerie de cette association, mises à jour par le président du « Souvenir Chouan de Bretagne », firent naître un conflit dont pâtit la Journée Cathelineau.

Le 14 juillet 2014 fut animé par les « Brigands du Bocage » seuls, pour la dernière fois puisque cette association périclita à la fin de l’année.

Il est donc surprenant d’apprendre qu’une nouvelle association, « Mémoire du Futur de l’Europe », annonce l’organisation de la journée d’hommage à Cathelineau « pour la cinquième année consécutive »… Ayant moi-même participé à cette sortie depuis 2011, je puis certifier – et j’ai même vérifié sur les tracts et affiches de l’époque – que jamais « Mémoire du Futur de l’Europe » n’est citée comme organisatrice.


Il m’a été reproché ici d’avoir omis de dire que « le premier pèlerinage organisé le 14 juillet en Vendée n’a pas eu lieu en 1993… mais en 1989, c’est-à-dire quatre ans plus tôt ». Mon historique succinct, basé sur un article détaillé du Souvenir Chouan de Bretagne, ne mentionne pourtant pas le 14 juillet 1993 comme le « premier » pèlerinage ou rassemblement. Je n’ai pas jugé utile de rechercher dans les Revues et Bulletins du Souvenir Vendéen jusqu’à 1933 pour savoir qui était allé le premier se recueillir sur la tombe de Jacques Cathelineau. Là n’était pas le but de mon propos.

Je déplorais simplement le fait qu’une association (Mémoire du Futur de l’Europe) puisse s’approprier un tel événement en réécrivant l’histoire pour chercher querelle à une consœur (Le Souvenir Chouan de Bretagne) dont elle s’est fait une rivale. Ce faisant, j’ai bien peur d’avoir ouvert la boîte de Pandore, puisqu’une tierce association s’est mise à son tour à tirer à boulets rouges sur la « concurrence ».

Ces bisbilles risquent, hélas, de décourager les personnes intéressées par cet hommage du 14 juillet à Jacques Cathelineau. Peut-être devrions-nous y renoncer au profit du 14 août, anniversaire du désastre de Luçon, qui nous a si bien montré où nous mènent les divisions et les disputes de préséance.

Pour ma part j’irai malgré tout à Saint-Florent-le-Vieil ce 14 juillet, « entre copains » – comme on les moque –, pour « une simple balade » où chacun sera libre de chanter, de raconter des histoires de la Grand’Guerre de 93, et de se recueillir dans l’ombre d’une chapelle. En mémoire de celui qui n’était qu’un simple colporteur et qui avait su, en dépit de ses origines modestes, rassembler la Vendée sous son étendard. Un bref moment d’unité… qui s’acheva un 14 juillet.