Le journal Ouest-France a rendu visite au sculpteur chargé de restaurer la stèle érigée il y a un peu plus d’un siècle en l’honneur de Pierre Bibard, à La Tessoualle, près de Cholet. Le monument sera inauguré avec la participation du Souvenir Vendéen, le samedi 27 juin 2015.

Pierre Bibard Souvenir VendeenPhilippe Cousin travaillant sur une pierre insérée dans une zone très dégradée
   

Voici l’article paru hier dans l’édition de Cholet :

Mais où est donc passée la stèle de Pierre Bibard ? Blottie dans le fond de la cour près de l’entrée de l’école privée, beaucoup de Tessouallais ne se seront pas rendu compte de sa disparition. Disparition tout à fait provisoire puisque, après restauration, elle sera replacée dans un endroit plus en vue près de la mairie.

Cette restauration se fait en lien avec la commémoration du bicentenaire du traité de La Tessoualle en 1815, mettant fin à la quatrième Guerre de Vendée. Elle est assurée par un artisan christophorien, Philippe Cousin. Sur ses conseils, les services techniques de la commune l’ont déposée puis nettoyée en douceur à l’eau. Cette stèle a plus de 100 ans et a été réalisée en pierre de Tervoux, dans le Poitou.

Pour sa restauration, Philippe Cousin s’est installé dans les locaux de « Granit du Bocage », au Puy-Saint-Bonnet, mis à sa disposition par le gérant Gilles Monmirel. Il utilise les documents remis par Michel Chatry, président du Souvenir Vendéen, pour respecter l’authenticité de l’œuvre.

Un artisan d’art

Le travail à faire est minutieux. « Autant que je peux, je conserve ce qui est d’époque. La restauration n’est pas de tout faire sauter, explique Philippe Cousin. J’insère des pierres dans la masse là où c’est trop abîmé, puis je les reprends en sculpture. Il faut boucher toutes les fissures pour éviter les infiltrations d’eau. Pour cela, j’utilise du synthépierre que je patine ensuite. Je fais de même pour restaurer certains détails abîmés. Mais il faut savoir s’arrêter et garder l’esprit du monument. Il ne faut pas le dénaturer. » La stèle rénovée fera l’objet d’une inauguration sur son nouvel emplacement le samedi 27 juin, à 11h.

Philippe Cousin se veut artisan, mais un artisan qui travaille dans la restauration d’art. Il sculpte la pierre, mais surtout le bois, avec des restaurations dans des endroits prestigieux comme les châteaux de Versailles, de Chambord ou l’hôtel Lambert à Paris. Il travaille en collaboration avec des entreprises spécialisées comme les Ateliers de la Chapelle au Longeron ou les établissements Perault à Saint-Laurent-de-la-Plaine.

Source : Ouest-France, édition de Cholet, mardi 2 juin 2015


Complément d'information : Le Souvenir Vendéen a pris à son compte les travaux de restauration de la stèle proprement dite, et la réalisation d'une plaque pédagogique associée au monument. La commune de La Tessoualle s'est chargée quant à elle du socle (démontage, nettoyage et déplacement).
  

Affiche_SV_LaTessoualle