Comme les journaux l’ont indiqué ici, la commémoration de la Paix de La Tessoualle a fait l’objet d’une publication réalisée par l’association histoires Histoire. Ce petit livre s’articule en deux parties, la première sur Pierre Bibard, la seconde sur la Guerre de Vendée de 1815.

La Tessoualle  
La Tessoualle a laissé deux traces unanimement reconnues dans les Guerres de Vendée. À deux moments très distincts. En 1793, avec Pierre Bibard, son premier capitaine de paroisse et en 1815 avec la fameuse Paix de La Tessoualle.

Pour évoquer la mémoire de Pierre Bibard, nous avons reproduit un opuscule rédigé en 1896 par Abel Fillaudeau (1850-1933). C’était un Tessouallais, fils de boulanger, et alors curé à Notre-Dame de Chemillé. Son texte a été abondamment annoté et enrichi de nos connaissances actuelles sur Pierre Bibard. Premier Tessouallais à avoir reçu la Légion d'honneur, il a donné son nom à une rue de notre commune, mais aussi à Maulévrier et à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Outre la stèle qui lui a été consacrée en 1913, Pierre Bibard a fait l’objet de dessins, d’un tableau, de poèmes, d’un hymne et même d’une pièce de théâtre.

La deuxième partie de notre livret revient sur l’insurrection de 1815 et sur son aboutissement à la Paix de La Tessoualle. Cet événement historique, trop longtemps ignoré, a été, en préambule, replacé dans son contexte historique, puis présenté dans tous ses détails à partir du témoignage essentiel de Gabriel Duchaffault, qui participa à cette « Conférence » du 24 juin 1815, et fut chargé ensuite de porter au général Lamarque l’acceptation des conditions de paix.

Faut-il souligner ici que la Paix de La Tessoualle est intervenue alors que Napoléon perdait à Waterloo ? Alors qu’il lui manquait les soldats et les généraux laissés ici pour pacifier la Vendée… (d'après la préface de Raymond Maudet, président de l’association La Tessoualle histoires Histoire)

Prix : 8 €
Contact : groupehistoire@orange.fr