Le journal Presse-Océan a publié le samedi 8 août dernier un article sur un spectacle équestre reconstituant un épisode de la Révolution à Saint-Viaud dans le Pays de Retz. L’édition en ligne le complète d’une dizaine de photos. 

Saint Viaud 1793  
En ce vendredi après-midi (7 août 2015), la ferme de Dominique Granjouan a des allures de fourmilières. Chacun des cinquante figurants et douze cavaliers, en costume de paysan, s’affairent avant la dernière répétition du spectacle. 250 personnes sont attendues dans la vaste cour. Les chevaux sont les plus tranquilles : « On les habitue au spectacle depuis tout petit. Il y a en a même qui peuvent traverser des cercles en flammes et porter des feux d’artifice », explique Sylvain, de Caval’scène qui co-organise la soirée.

Le récit de ce spectacle équestre et historique s'inspire du soulèvement vendéen dans le Pays de Retz en 1793. « Tout est vrai, sauf l’histoire d’amour », explique Dominique Granjouan, l’un des principaux instigateurs du projet. Tout, y compris l’anecdote du maire qui a organisé une fête pour réconcilier les habitants et l’histoire des prêtres non-assermentés jetés dans la Loire. Pour faire passer cette histoire un peu grave : voltige, dressage et éventail de feu. Les bénévoles se préparent depuis des mois, ils sont mobilisés depuis décembre. Dominique, qui orchestre le tout, est concentré en donnant ses instructions. Il doit gérer les allées et venues entre le séné, le bâtiment qui sert de loge et les écuries.

Habitants du coin, amis, famille, tout le monde met la main à la pâte. « Je suis le curé réfractaire, parce que j’ai trop de collègues noyés dans la Loire », parole de tuyauteur soudeur de Saint-Viaud habillé d’une soutane noire. « Ils avaient besoin d’un curé, ils m’ont dit que j’avais la gueule de l’emploi », poursuit-il, goguenard, en grattant sa barbe de trois jours. La scène elle, est décorée par l’association des vieux métiers de Saint-Viaud : charrue en bois, machine pour trier le grain, le lavoir et la calèche. « Il vaut mieux que ça foire un peu maintenant, sinon les gens se détendent c’est la première qui est bancale ! » assure Stéphane, philosophe.
    

Saint Viaud 1793 2  
Le site internet de Presse-Océan propose un album photo des répétitions.

(article signé Caroline Félix : « Les Chouans à cheval », Presse-Océan, samedi 8 août 2015)

Merci à Gérard Biteau !