Après un grand chantier de restauration lancé l’année dernière, la Chapelle des Martyrs de Saint-Laurent-des-Autels était ouverte pour les Journées du Patrimoine. Malgré quelques échafaudages, on peut à nouveau venir se recueillir dans ce monument chargé de souvenirs et de prières. 

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-AutelsLa plaque du Bicentenaire déposée devant l'autel
  

La Chapelle des Martyrs, également dédiée à l’Immaculée Conception, doit sa construction à une épidémie de fièvre typhoïde qui sévit en d’abord en 1876, mais surtout en 1877, causant cette année-là 18 décès en trois mois. Pour arrêter ce fléau, les habitants de Saint-Laurent-des-Autels firent le vœu d’élever une chapelle à la Vierge. Leurs prières furent exaucées : aucun nouveau cas de fièvre ne se déclara.

Bon nombre de paroissiens étaient d’avis de construire la chapelle promise dans les landes de la Durandière, où 230 personnes (dont 71 enfants de 3 à 15 ans, 66 femmes et 93 hommes) avaient été fusillées en mars 1794 par les Colonnes infernales, puis jetées dans les fosses qu’on trouvait à cet endroit. L’emplacement choisi fut la « Grande Fosse », contenant une soixantaine de corps.

L’argent nécessaire pour la construction fut trouvé en quinze jours. Bientôt, 2 000 tuffeaux, 100 m2 de sable et 250 m2 de pierres furent apportés par les fermiers. Bâtie en style ogival, la chapelle fut bénie le Lundi de la Pentecôte, 2 juin 1879, par Mgr Freppel, évêque d’Angers, en présence de 8 000 personnes.

Une association a été créée le 13 août 1993 dans le but d’entretenir la Chapelle des Martyrs, ainsi que l’ensemble des 45 croix et calvaires qui jalonnent la commune de Saint-Laurent-des-Autels. L’année suivante, pour le Bicentenaire des Guerres de Vendée, elle apposa une plaque d’ardoise sur la façade de la chapelle avec cette inscription : « En ces lieux gisent 230 Laurentais dont 71 enfants massacrés par les colonnes infernales les 16 et 17 mars 1794. Bicentenaire – mars – 1794 »

On peut parcourir toute cette histoire illustrée de nombreux documents et de photos à l’intérieur de la chapelle. Le martyrologe de la paroisse y figure également. La liste des victimes compte 230 Laurentais massacrés et 14 tués au combat ou fusillés. Ce qui représente près du quart de la population de Saint-Laurent-des-Autels à l’époque de la Révolution.


Quelques photos de ma visite :

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 1La façade de la Chapelle des Martyrs entièrement restaurée

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 2L'intérieur de la chapelle

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 3Les clefs de voûte

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 4Les lettres A et M entrelacées : Auspice Maria (sous la protection de Marie)

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 5La restauration du vitrail de la rosace à l'effigie du Pape Pie IX
a été financée par le Souvenir Vendéen

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 6Le martyrologe de Saint-Laurent-des-Autels

La Chapelle des Martyrs - Saint-Laurent-des-Autels 71794-1994, le dévoilement de la plaque en mémoire des Martyrs
(photo exposée dans la chapelle)