C’est l'un des plus illustres noms de la Vendée, celui d’un général dont la présence sur le champ de bataille assurait la victoire au risque de trop l’exposer, ce qui le perdra à Cholet le 17 octobre 1793. Charles Melchior Arthus de Bonchamps est né au château du Crucifix (1) en Juvardeil (Anjou) il y a 256 ans, le samedi 10 mai 1760.

AB Bonchamps

Son acte de baptême (ci-dessus) est consultable sur le registre d’état civil de Juvardeil (2). Il est cependant plus aisé à lire dans la biographie de Bonchamps par René Blachez, publiée en 1902 et plusieurs fois rééditée :

« Le dixième jour de may mil sept cent soixante, a été baptisé par nous, prestre curé soussigné [J.-R. Jallet de la Vérouillère, curé de Juvardeil], Charles, Melchior, Arthus, né de ce jour, fils de messire Charles, Louis de Bonchamps, écuyer, seigneur de la Baronnière, et de damoiselle Eulalie du Hellault de Vallière, son épouse. Ont été parrains messire Melchior François du Hellault, chevalier, seigneur de Vallière et autres lieux, grand’père de l’enfant, et marraine, damoiselle Marguerite, Élisabeth, Angélique de Farcy, grand’mère de l’enfant, épouse de messire Anne Arthus de Bonchamps, chevalier seigneur de la Baronnière… » (suivent les noms de personnes présentes, dont plusieurs signent : Charles de Farcy, seigneur du Roseray ; Louis d’Houlières, seigneur de la Juvellière ; Henri Augustin du Verdier de Genouillac, seigneur de Cellières, Michel Marie de Raspellier, gentilhomme verrier).
  


(1) Le château du Crucifix a malheureusement disparu. Une croix et une plaque du Souvenir Vendéen ont été inaugurées à son emplacement pour le bicentenaire de la naissance du général de Bonchamps.
(2) Archives départementales du Maine-et-Loire, Registres paroissiaux et d'état civil -> Juvardeil, paroisse Notre-Dame -> BMS 1732-1766 (vue 398/519)