Chaque dimanche, le Courrier de l’Ouest propose à ses lecteurs un article sur l’histoire contemporaine de Cholet, puisant dans les archives d’un ancien titre de presse : L’Intérêt choletais. Le 22 mai dernier, cette rubrique mettait à l’honneur la célèbre statue de Maxime Réal del Sarte, « Le Vendéen », dans une présentation aussi cocasse qu’approximative.

Voici l'article en question :

CO_22052016_CholetLe Courrier de l'Ouest, édition de Cholet, dimanche 22 mai 2016
   


Point n’est besoin d’être un grand érudit pour tomber à la renverse en découvrant la description de l’œuvre de « Raoul del Sarte » (au lieu de Réal del Sarte !) : « un paysan-soldat de l’armée catholique et royale, fourche à la main et bras levé ». L’illustration de l’article ne laissait pourtant aucun doute sur la faux que brandit notre Vendéen…

Souvenir VendeenPour le reste, Jean-Paul Dumont, de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Cholet, a adressé un rectificatif aussi percutant que précis, publié le 27 mai : « L’inauguration de la statue a eu lieu non en 1936, mais le 5 septembre 1937. Non au carrefour de la Victoire et de la rue des Tisserands, mais dans une propriété privée, au lieu-dit le Bois-Grolleau, aux portes de Cholet (voir photo ci-contre). Il a été convenu en outre que le monument ne serait pas visible de la voie publique (L'Intérêt public, 11 septembre 1937). »

Jean-Paul Dumont ajoute plus loin : « Le général Weygand, invité à présider la cérémonie, dut renoncer sous la pression du ministre de l’Intérieur. Par contre, le général Castelnau, président de la Fédération nationale catholique, a envoyé au comité du Souvenir Vendéen (qui d’ailleurs avait été oublié dans l’article du Courrier de l'Ouest, alors que la statue est devenue l'emblème de cette association) un émouvant message d’adhésion morale. En septembre 1942, la statue fut transportée du Bois-Grolleau au boulevard de la Victoire. En passant sous le Pont de pierre, la main et la faux qui dépassaient du chargement ont été brisées et réparées par Fernand Dupré (1 388,80 F facturés au Docteur Coubard). Dans la nuit du 13 au 14 novembre 1944, la statue a été plastiquée. »

Il conclut en indiquant que « la statue fut réparée au frais de la mairie et placée dans le Parc Perroteau ». Restaurée en 1998, elle a désormais intégré les collections du Musée d’Art et d’Histoire de Cholet.

LOGO SV 3 
« Le Vendéen » de Réal del Sarte, emblème du Souvenir Vendéen