J’ai mentionné ici la réunion au Pin-en-Mauges de représentants des pays de Beaupréau et de Montrevault, et leur prise de position en faveur de Saint-Florent-le-Vieil comme lieu d’accueil des victimes des massacres du Mans en 1793. Cet engagement des gens des Mauges a également été rapporté dans les colonnes du Courrier de l’Ouest

Le Pin en MaugesLe groupe « Patrimoine de Montrevault Èvre et Bocage » et la commission « Circuit Guerres de Vendée » de l’Office de Tourisme de la Vallée de l’Èvre, devant la statue de Jacques Cathelineau, premier généralissime des armées vendéennes
   

Découverts en 2010 lors de travaux effectifs dans le centre-ville du Mans, les squelettes de 154 victimes des Guerres de Vendée - plus précisément de la bataille du Mans – sont toujours en quête d’une sépulture.

Fin janvier, le maire du Mans, Jean-Claude Boulard (PS), le président du conseil départemental de Vendée, Yves Auvinet (DivD) et celui de la région Pays de la Loire, Bruno Retailleau (LR), ont missionné deux experts – l’historien Alain Gérard et l’anthropologue Élodie Cabot – pour trouver un lieu de sépulture aux ossements. Le premier a rendu ses préconisations début mai. Après avoir mené une étude historique sur cinq sites, Alain Gérard penche en faveur de Saint-Florent-le-Vieil, plutôt que Les Lucs-sur-Boulogne ou la chapelle du Mont des Alouettes aux Herbiers (Vendée), Le Mans et Carquefou (Loire-Atlantique).

Le groupe « Patrimoine de Montrevault Èvre et Bocage » et la commission « Circuit Guerres de Vendée » de l’Office de Tourisme de la Vallée de l’Èvre donnent aussi leurs faveurs à Saint-Florent-le-Vieil. Ils étaient réunis mercredi dernier au Pin-en-Mauges, en clin d’œil à Jacques Cathelineau, premier généralissime de l’Armée catholique et royale pendant les Guerres de Vendée, né au Pin-en-Mauges et mort à Saint-Florent-le-Vieil.

À Saint-Florent le tombeau de Bonchamps

José Cardinaud et Gilbert Cerisier, responsables du groupe de Montrevault, et Nancy Humeau et Bernard Chevalier, responsables de la commission « Circuit Guerres de Vendée » de l’Office de Tourisme de la Vallée de l’Èvre (Beaupréau) souhaitent que les ossements du Mans soient déposés à Saint-Florent-le-Vieil argumentant qu’il s’agit en grande partie de ceux d’habitants des Mauges. C’est à Saint-Florent-le-Vieil que les combattants ont franchi la Loire, le 18 octobre 1793, dans le cadre de ce qui allait devenir la Virée de Galerne ; c’est à Saint-Florent-le-Vieil que se trouve le tombeau de Bonchamps…

Saint-Florent-le-Vieil, en dehors du fait que le site de l’abbatiale se prête particulièrement bien au recueillement, a donc toute légitimité pour accueillir ces ossements, tant cette ville a joué un rôle important dans les événements de 1793-1794, tant Bonchamps a joué un rôle important au tout début de cette « Virée de Galerne ». L’occasion aussi de rappeler le pardon de Bonchamps, commandant des armées vendéennes, qui fit gracier les prisonniers républicains avant de mourir en octobre 1793.
  


Source : Le Courrier de l’Ouest, édition de Cholet, vendredi 10 juin 2016

CO_10062016_Cholet