La carte que j’ai établie ici à partir des listes des victimes des prisons de Niort sous la Terreur, retranscrites par La Maraîchine normande, a rencontré un certain intérêt, à telle enseigne que les Archives de la Vendée m'ont suggéré d’en créer une nouvelle à partir de l’origine des détenus jugés par la commission militaire des Sables-d’Olonne. C'est chose faite…

Commission militaire des SablesCarte de l'origine des détenus jugés par la commission militaire des Sables-d'Olonne en 1793-1794 (cliquez sur la carte pour l'agrandir)
  

On remarquera la très forte représentation des communes situées de la vallée de la Vie (Saint-Hilaire-de-Riez, Commequiers, Apremont, Aizenay) à celle de l’Auzance (Vairé, La Mothe-Achard, La Chapelle-Achard, Saint-Georges-de-Pointindoux, Sainte-Flaive-des-Loups). Nous sommes là au cœur du pays de Jean-Baptiste Joly (qui résidait à La Chapelle-Hermier, n°8 sur la carte), le général vendéen qui mena deux offensives infructueuses sur Les Sables-d’Olonne, les 24 et 29 mars 1793.

J’ai établi cette carte à partir de l’origine des détenus jugés par la commission militaire des Sables-d’Olonne, dont les pièces originales et le dépouillement des noms sont disponibles en suivant ce lien vers le site des Archives de la Vendée.
 

Précision : les détenus jugés n'ont pas tous été condamnés ; certains ont été remis en liberté.
  


Mise à jour (12 juillet 2016) : J'ai ajouté sur la même carte la localisation des paroisses qui ont fourni des effectifs à Jean-Baptiste Joly pour attaquer Les Sables-d'Olonne en mars 1793 :

Commission militaire des Sables