Il reste encore des irréductibles pour opposer aux balivernes officielles du 14 juillet un véritable hommage au premier grand chef vendéen, Jacques Cathelineau, mort à Saint-Florent-le-Vieil en ce funeste jour de 1793. 

Les Amis du Pont-PaillatUn Chouan du Morbihan (Patrick, à gauche) venu en renfort
  

Outre le rassemblement annuel du Souvenir Vendéen autour du tombeau de Cathelineau, le « Saint de l’Anjou », un autre groupe de passionnés d’histoire s’est retrouvé dans les Mauges, comme à chaque 14 juillet : les Amis du Pont-Paillat.

Mais au fait, qui sont ces Amis du Pont-Paillat ? La question m’a encore été posée dernièrement. Ce groupe s’est constitué sur les débris des Brigands du Bocage. Après la dissolution inexpliquée de cette association en janvier 2015, puis les déboires de leur ex-présidente étalés dans toute la presse régionale en mars 2015, une poignée d’anciens adhérents (dont je fais partie) a souhaité maintenir un lien entre eux, afin d’entretenir la flamme qui les animait lors des sorties des Brigands du Bocage.

Leurs retrouvailles ayant eu pour cadre le fameux Pont-Paillat, un site historique des Guerres de Vendée perdu au fin fond du Bocage bressuirais, c’est naturellement ce nom qui a été retenu pour désigner ce groupe d’amis (1). Cette promenade dans la boue d’un chemin creux a lieu désormais chaque année, en plein hiver, comme un rituel d’initiation pour tout nouveau venu.

Une seconde date a été conservée, celle du 14 juillet, au cours de laquelle était organisée jadis la « Journée Cathelineau ». Le programme a peu changé, puisqu’il inclut toujours le déjeuner traditionnel à l’Auberge des Brigands, où Jean-Camille Émeriau, grand conteur féru d’histoire, tient la baguette de chef avec brio.

Ce 14 juillet 2016 dans les Mauges

Le programme de ce 14 juillet des Amis du Pont-Paillat a commencé dès 10h du matin à La Renaudière, dans les Mauges. Xavier Paquereau a pris les rênes de cette visite sur ses terres familiales pour nous entraîner vers le moulin de la Colle, perché au sommet d’un coteau dominant la Moine en direction de Roussay. Cerné de drapeaux claquant au vent, il nous a conté l’histoire de ses ancêtres, de la famille Guillocheau qui fournit tant d’hommes à l’insurrection vendéenne, mais aussi de Madame de Bonchamps qui trouva refuge un temps dans cette vallée isolée.

Les étapes suivantes, prévues après le déjeuner, nous ont conduits sur les pas des Colonnes infernales à l’ouest des Mauges : d’abord à Saint-Laurent-des-Autels, où j’ai fait office de guide pour présenter l’histoire de la Chapelle des Martyrs et sa récente restauration ; puis en forêt de Leppo, où Richard Lueil (l’administrateur du blog Chemins Secrets, dont vous pouvez lire le compte rendu ici) a évoqué les massacres que les Bleus commirent en 1794 dans cet endroit couvert, où les habitants pensaient avoir trouvé une cachette sûre.

Le groupe s’est ensuite dispersé et il n’a pas fallu attendre bien longtemps avant que les photos de cette journée ne pleuvent sur les pages Facebook de plusieurs participants, notamment sur celles de Guy, Richard et Nadine (un petit échantillon ci-dessous) J’en connais qui attendent déjà avec impatience le prochain rendez-vous, d’autant qu’il devrait y avoir encore plus de costumés…
  

Les Amis du Pont-Paillat 3Sur le chemin du moulin de la Colle… (photo de Nadine)

Les Amis du Pont-Paillat 1Photo souvenir à l'Auberge des Brigands (photo de Guy)

Les Amis du Pont-Paillat 4À la Chapelle des Martyrs de Saint-Laurent-des-Autels (photo de Nadine)

Les Amis du Pont-Paillat 2Marche en forêt de Leppo vers le lieu du massacre (photo de Richard –
je vous invite d'ailleurs à lire son compte rendu sur Chemins Secrets)
  

(1) Depuis lors, d’autres personnes ont rejoint ce groupe d’amis qui n’entre pas dans un cadre associatif. De cette manière il n’est confronté à aucune querelle de préséance, à aucune obligation de présence, et ne rencontre aucun souci de trésorerie. Hormis pour le 14 juillet, où chacun règle son déjeuner à l’Auberge des Brigands, l’habitude est de pique-niquer en toute convivialité et d’apporter les fleurs du jardin pour fleurir nos monuments vendéens.
  


Retrouvez les dernières sorties des Amis du Pont-Paillat :
– 21 mai 2016 : Balade vendéenne au pays de Beaupréau
– 27 février 2016 : Pèlerinage en souvenir de Stofflet
– 14 février 2016 : Sur les pas de Monsieur Henri, du Pont-Paillat à la Durbelière
– 5 décembre 2015 : Promenade vendéenne au pays de Pouzauges
– 18 octobre 2015 : La Poitevinière
– 13 septembre 2015 : Balade vendéenne autour du bois d'Étusson