Parmi les nombreux auteurs présents aux Journées Chouannes des 3 et 4 septembre prochains, figure Marieke Aucante, dont le dernier livre paru en 2015 relate la tragédie des prêtres et religieux déportés sous la Révolution à bord de bateaux transformés en prisons flottantes dans la rade de Rochefort.

Moi AugustinProscrits pour avoir refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé, nombre d’ecclésiastiques se voient condamnés à la déportation en 1792. Ils sont alors rassemblés en longs convois, puis conduits à pied vers les ports de l’Atlantique. Certains échouent à Rochefort, sur des navires négriers transformés en simples pontons qui ne lèveront jamais l’ancre. Victimes de mauvais traitements, de la faim et de l’insalubrité de leurs prisons flottantes qui propagent le typhus, ces prêtres et religieux vivront un véritable enfer. Beaucoup y succomberont et seront inhumés sur l’île Madame et sur l’île d’Aix.

Marieke Aucante a réveillé leur histoire oubliée en plaçant le récit de leur vie de misère dans la bouche d’un jeune prêtre réfractaire prénommé Augustin. Elle l’a suivi depuis son enfance paysanne dans le Limousin, où naît sa vocation pour la prêtrise. Elle décrit les ravages du fanatisme révolutionnaire qui s’acharne à détruire l’héritage chrétien de la France. Augustin résiste : il refuse le serment constitutionnel qui le ferait renoncer à sa foi en abandonnant son Église au despotisme républicain. Il en paiera le prix. Jeté à fond de cale dans ces bateaux mouroirs, il va témoigner de cette tragédie et même y survivre, grâce à la prière, à l’amitié de ces prêtres et religieux qui se soutiennent dans leur malheur, mais aussi à l’espérance et à l’esprit de pardon.

Moi, Augustin, prêtre martyr de la Révolution française, par Marieke Aucante, Éditions Salvator, 256 p., 20 €.
L’auteur sera présente pour dédicacer son livre aux Journées Chouannes, à Chiré-en-Montreuil, les 3 et 4 septembre 2016.
  


Le Souvenir Vendéen consacrera sa prochaine journée d'automne, le samedi 1er octobre 2016, à la mémoire de ces prêtres et religieux déportés sur les Pontons de Rochefort.

Souvenir Vendeen 1er octobre 2016