Parmi les centaines de sites ouverts au public aujourd'hui et demain, en voici quelques-uns touchant plus particulièrement à l'histoire de la Vendée et de la Chouannerie :

La BaronniereLe château de la Baronnière, à La Chapelle-Saint-Florent (49) : C'est dans cette cour carrée de la Baronnière que les paysans des environs vinrent chercher M. de Bonchamps pour prendre la tête du soulèvement, le 13 mars 1793
  

  • Angers (49) : Hôtel de Maquillé, où Marie Pierre Ardien Francastel, représentant du peuple envoyé en mission dans l'Ouest, s'installa en octobre 1793. Il fut l'égal de Carrier, lui qui envoya à la mort des milliers de victimes vendéennes
    – Hôtel de Maquillé, 10 bis rue du Canal (entrée au 18 rue du Cornet). Visite libre le samedi de 14h à 18h
  • Auray (56) : Ancienne prison royale. Située au n°8 de la rue du Jeu de Paume, elle fut achevée en 1788 et servit de cachots à de nombreux Chouans, parmi lesquels figure Julien Cadoudal, frère de Georges. Ceinturée de hauts murs et disposant de vastes cellules, elle pouvait accueillir 90 détenus. Le bâtiment a été rénové en 1980 et les cellules des étages transformées en logements. Au rez-de-chaussée, deux cellules disciplinaires ou cachots disposent encore de vastes bat-flancs sur lesquels dormaient les prisonniers. Les doubles portes et grilles croisées des fenêtres laissaient peu d'espoir d'évasion. Les lits en bois et les volets sont recouverts de graffiti dessinés par les détenus.
    – Visites commentées (durée 45 mn) samedi et dimanche, de 10h à 17h30
  • Auray (56) : Mausolée de Georges Cadoudal
    – Visite commentée samedi et dimanche, de 10h à 13h et de 14h30 à 18h30
  • Bignan (56) : Exposition d'affiches commémoratives de la Chouannerie provenant de la collection d'E. Guyot
    Maison des Chouans, au village de Kerdel, le dimanche de 14h à 18h
  • Brec'h (56) : Chapelle du Champ des Martyrs
    – Visite commentée de la chapelle et de l'exposition sur l'histoire du lieu, le dimanche de 14h à 18h
  • La Chapelle-Saint-Florent (49) : Château de la Baronnière, où le général vendéen Bonchamps fut sollicité en mars 1793 par les gars de La Chapelle pour prendre le commandement d'une petite troupe au tout début des Guerres de Vendée
    – Promenade libre et visites guidées (samedi 14h-18h, dimanche 10h-12h et 14h-18h)
    – Démonstrations des techniques et savoir-faire des artisans ayant travaillé à la restauration château (taille de tuffeau, zinc et ardoises, vitraux, ébénisterie, tapisserie)
  • Chaudron-en-Mauges (49) : Église paroissiale
    – Martyrologe inaugurée par le Souvenir Vendéen le 28 novembre 2015, dans l'entrée
    – Présentation de métiers d'art : ébéniste, doreur sur bois, restaurateur de tableaux, sculpteurs, vitrailliste et tapissiers
  • Neuvy-en-Mauges (49) : Domaine de la Morosière (le château fut un ancien quartier général de Stofflet)
    – Visites commentées le samedi à 10h, 14h et 16h (durée 2h)
  • Plumelec (56) : Manoir de Callac (XIVe agrandi et transformé aux XVe et XVIIe) où séjourna Cadoudal pendant la Chouannerie
    – Visite gratuite le samedi de 10h à 19h et le dimanche de 10h à 17h
  • Pugny (79) : Château de Pugny, haut lieu de l'insurrection de la Saint-Louis (août 1792) où le Souvenir Vendéen est passé le 3 octobre 2015
    – Visite commentée le samedi et le dimanche, de 14h30 à 15h30
  • Saint-Florent-le-Vieil (49) – Haut lieu des Guerres de Vendée :
    L'église abbatiale (tombeau de Bonchamps, vitraux vendéens, etc.) : samedi et dimanche, accès libre
    Le Musée d'histoire locale et des Guerres de Vendée : samedi et dimanche, accès libre
    La chapelle Saint-Charles (tombeau de Cathelineau) : samedi et dimanche, de 15h à 18h, accès libre 
  • Saint-Lumine-de-Coutais (44) :
    Musée d'Art sacré, chapelle Notre-Dame du Châtellier (collection de souvenirs de la Révolution), visite samedi et dimanche, de 14h00 à 18h00
    Clocher de l'église accessible au public, vue panoramique sur le lac de Grand-Lieu, visite samedi et dimanche, de 14h00 à 18h00
  • Saint-Ouen-des-Toits (53) – Musée Jean Chouan, à la Closerie des Poiriers. Consacré à la Chouannerie et à la révolution, le musée est installé dans la ferme familiale où vécu Jean Cottereau dit Jean Chouan. La demeure évoque la vie quotidienne de ces paysans modestes, faux-sauniers et contre-révolutionnaires. Le visiteur est plongé au coeur de cette période cruciale de l'histoire mayennaise par des panneaux explicatifs et des objets anciens.
    – Visite guidée le dimanche, à 14h30 et 16h
    – Randonnée dans les chemins autour du village le dimanche, à 10h (environ 7/8 km)
  • Vauréal (95) – Le manoir disparu des Clobilles et la conspiration des Chouans sur le parcours à travers l'histoire de Vauréal
    – Rendez-vous devant le cimetière, rue Amédée-de-Caix-de-Saint-Aymour, le dimanche de 14h à 17h
    – En suivant un circuit, des habitants du village vous font découvrir, en jouant de courtes scènes ou en disant des textes, des petits événements, drôles ou surprenants, qui ont émaillé la vie de leur village dans les siècles passés ou qui font revivre la vie villageoise :
    • Anecdotes et petites histoires autour de l'église : les vignerons, le curé et les seigneurs, et dans la tourmente de la Révolution.
    • Le lavoir et les lavandières : cancans et histoires
    • Sur les traces de Michaux, célèbre botaniste de Vauréal et maire
    • Le manoir disparu des Clobilles (ancienne propriété de la famille Bouvet de Lozier) et la conspiration des Chouans. Athanase Hyacinthe Bouvet de Lozier (1770-1825), engagé dans la Chouannerie, fit partie de la conspiration de 1803 visant à l'enlèvement du Premier consul. Condamné à mort avec Georges Cadoudal (1771-1804), il fut finalement gracié et, sous la Restauration, occupa comme son père le poste de gouverneur de l'île Bourbon (1815-1817).