Nous n’étions qu’une trentaine dimanche dernier, aux côtés du Souvenir Chouan de Bretagne, pour rendre hommage à ceux qui furent noyés en Loire au plus fort de la Terreur. C’est bien peu, au regard de l’ampleur des crimes de la Révolution et du nombre des victimes à Nantes. 

Les Noyades de Nantes 2La gerbe de fleurs du Souvenir Chouan de Bretagne
en hommage aux victimes des Noyades de Nantes 1793-1794
  

Les noyades de milliers de prisonniers en 1793-1794 ont profondément marqué les Nantais pendant la Révolution et les Guerres de Vendée. On ne compte plus les gravures et autres images qui représentent ces scènes effroyables dans les livres d’histoire. Mais quelles traces en reste-t-il dans la ville aujourd’hui ? Presque rien au Musée du château des Ducs, sinon la mention d’un « détail manifestement exagéré ».

Le Musée des Beaux-Arts, actuellement en restauration complète, conserve pourtant une immense toile signée Joseph Aubert, Les noyades de Nantes en 1793, stockée en rouleau dans les réserves. On l’a aperçue – deux secondes à peine (capture d'écran ci-dessous) – dans un reportage diffusé mardi dernier, 15 novembre 2016, dans le journal télévisé « Estuaire » de France 3 Pays de la Loire. Je doute – mais peut-être suis-je trop suspicieux à l’égard de nos institutions culturelles – qu’elle soit exposée à la réouverture de ce Musée au printemps 2017.

Les Noyades de NantesApparition furtive du tableau de J. Aubert sur les Noyades de Nantes
dans le JT de France 3 Pays de la Loire du 15 novembre 2016
  

On ne peut donc guère compter que sur des initiatives privées, comme la pose d’un vitrail en souvenir de l’abbé Yves Coat, noyé en Loire, dans l’église Saint-Donatien en 2014 ; ou celle d’une plaque dévoilée en 1994 à l’entrée de l’ancien Entrepôt des Cafés, la plus grande prison nantaise sous la Terreur, au n°2 rue Lamoricière, un des rares lieux de mémoire mentionnant Jean-Baptiste Carrier.

La VillestreuxQuoiqu’en y réfléchissant bien, il y a une autre plaque (illustration ci-contre) qui porte le nom de ce sinistre député de la Convention envoyé en mission à Nantes en 1793 : elle se trouve sur l’hôtel de la Villestreux, d’où Carrier faisait régner la terreur sur la ville. On peut y lire ceci : « Hôtel de la Villestreux. Cet hôtel fut construit entre 1740 et 1750, sur les plans de l’architecte Launais, pour l’armateur Nicolas Perrée de La Villestreux. Carrier y séjourna. » Trois mots, seulement trois mots, pour cacher six mois d’horreur…

Le devoir de mémoire

C’est par conséquent un devoir, pour tous ceux qui demeurent attachés à la mémoire des victimes, de faire acte de présence une fois par an, à la date anniversaire des premières noyades en Loire. Remercions le Souvenir Chouan de Bretagne qui assure – depuis maintenant 19 ans ! – la pérennité de cette commémoration, et qui convie à cette occasion les participants à visiter les lieux marqués par l’histoire révolutionnaire de Nantes. L’an dernier, après un passage à l’ancien Entrepôt des Cafés, Noël Stassinet, président de l’association, nous avait entraînés à la découverte de la maison Saint-Clément et de la Visitation. Cette année, nous avons gravi la Butte Sainte-Anne pour voir l’ancienne prison de Luzançais, dans laquelle l’amiral du Chaffault, héros de la Guerre d’indépendance américaine, a succombé le 27 avril 1794, victime de l’inhumanité républicaine (excusez le pléonasme).

Rendez-vous en novembre 2017 ! Pensez donc, ce sera l’anniversaire de Jean-Jacques Goullin, l’un des complices de Carrier dans les Noyades de Nantes : les 260 ans de sa naissance et les 220 ans de sa mort, en 1797. Eh oui ! embarqué dans le fameux procès des terroristes nantais, ce rusé personnage a su sauver sa tête en chargeant son ancien maître. Bel exemple de probité républicaine (excusez l’oxymore) !
  


Petit album souvenir de la commémoration 2016 :

Les Noyades de Nantes 1Pascal fixe la nouvelle plaque en mémoire des victimes noyées en Loire

Les Noyades de Nantes 3C'est la 3e plaque posée sur ce quai par le Souvenir Chouan de Bretagne

Les Noyades de Nantes 4Le « parachutage » de la gerbe depuis le pont Anne de Bretagne

Les Noyades de Nantes 5La marée a emporté la gerbe en amont…

Les Noyades de Nantes 8Devant le panorama de la Butte Sainte-Anne

Les Noyades de Nantes 7Le manoir de la Hautière, ancienne prison de Lusançay sous la Terreur

Les Noyades de Nantes 6Non loin de là, une plaque de rue porte le nom de l'amiral du Chaffault.