En parcourant un ancien registre état civil, j’ai eu la surprise de tomber sur une personne portant les prénoms de « Jean Baptiste Kléber ». Après une simple recherche, des dizaines d’occurrences semblables apparaissent, essentiellement dans le nord de la France, mais aucune en Alsace où ce général républicain était pourtant né. 

Jean Baptiste Kleber MerlinJean Baptiste Kléber MERLIN (A.D. du Nord, BMS 1906)
  

En poussant plus loin la curiosité, je réalise que certains parents ont copieusement pioché dans les références révolutionnaires pour offrir à leur progéniture des prénoms conformes à leurs idéaux républicains. Outre les « Jean Baptiste Kléber », « Félicien Marceau » et même un « Lazare Hoche », il est aisé de déterrer des « Maximilien Robespierre », des « Saint-Just », sans oublier des « Marat » et des « Danton » à la pelle. De tels choix ont cependant privé de fêtes les porteurs de ces prénoms encombrants, quoique Wikipédia nous apprenne que « Kléber » peut se fêter le 14 juin, à la date anniversaire de la mort du général Jean-Baptiste Kléber !
  

Maximilien Robespierre PiocheOn trouve des enfants prénommés « Maximilien Robespierre » en 1794,
ici à Séry (Ardennes)… 

Maximilien Robespierre Morin... et on en trouve encore en 1900, ici à Lavoux (Vienne)