30 mars 2017

Après Charette, Vasselot lutte encore… et périt à son tour

À l’époque où tout semblait perdu pour l’insurrection vendéenne, au début de l’année 1796, une poignée d’irréductibles vendéens conduits par Joseph Amand de Vasselot refusèrent de désarmer. La fin brutale de Stofflet et de Charette condamna cependant à court terme ce dernier îlot de résistance.  Le château de Saint-Mesmin de nos jours (à gauche) et l'exécution de Vasselot sous les yeux de sa fiancée (dessin de M. de La Pintière, à droite)   Alphonse de Beauchamp a consacré plusieurs pages à Joseph Amand de Vasselot... [Lire la suite]