Dévoilé en avant-première à Montaigu la semaine passée, le nouveau livre de Michel Chamard, Les Guerres de Vendée pour les nuls, est mis en place à compter d’aujourd’hui dans les librairies de France et de Navarre. Le très bon accueil qu’il a reçu du public samedi et dimanche – près de 200 dédicaces ! – laisse présager un succès à la hauteur du précédent titre de l’auteur, La Vendée pour les nuls.

Les Guerres de Vendee pour les nulsEncore un livre sur les Guerres de Vendée ? Il est vrai qu’en la matière la bibliographie s'avère plutôt copieuse. Cependant, les ouvrages généralistes sur le sujet ne sont pas si nombreux et ne répondent pas toujours aux demandes d’un public curieux, qui recherche plus qu’un opuscule illustré pour s'informer, sans pour autant oser se plonger dans un épais pavé peu engageant.

Les Guerres de Vendée pour les nuls s’inscrivent dans une collection bien connue, dont le modèle inspiré des États-Unis apporte les clefs pour accéder au savoir dans tous les domaines imaginables. Michel Chamard en a parfaitement respecté la forme en décomposant l’histoire en chapitres bien structurés, très aérés dans leur présentation en courts paragraphes, agréables à parcourir grâce à de nombreux encadrés et icônes glissés dans le texte, qui ne manquent pas de piquer la curiosité du lecteur.

L’auteur s’attelle d’abord à tordre le cou à des clichés tenaces, en démêlant les différences entre Vendéens et Chouans, en distinguant la Vendée de 1793 et le département du même nom, et en balayant la théorie du complot nobiliaire que les historiens républicains ont trop longtemps diffusée.

Son récit chronologique couvre toute l’histoire des Guerres de Vendée, des origines de la grande insurrection jusqu’aux dernières prises d’armes au début du XIXe siècle, en suivant comme fil conducteur les causes religieuses de ce soulèvement, depuis les attaques lancées contre l’Église dès les premières années de la Révolution, jusqu’au Concordat qui signe, et c’est le titre de la 3e partie, « la victoire des vaincus ». Notons que la question du génocide vendéen fait l'objet d'un développement détaillé à la fin du chapitre 7 dédié à la Terreur.

Le modèle de la collection « pour les nuls » imposait en fin d’ouvrage une partie originale, celle des « Dix ». Dix Blancs, principalement des généraux vendéens ; dix Bleus qui, à quelques exceptions près, en font une galerie des monstres ; dix batailles décisives et dix auteurs de tout bord politique dont la Vendée a pu marquer l’œuvre. On notera aussi, à l’attention de ceux qui aiment revivre les faits sur le terrain, un inventaire des lieux de mémoire sur les quatre départements couverts par les Guerres de Vendée. Michel Chamard offre ainsi toutes les clefs d’accès pour (re)découvrir cette histoire toujours vivante dans nos cœurs.
  


Michel Chamard, Les Guerres de Vendée pour les nuls, First éditions, 440 pages, 22,95 €