Les Presses universitaires de Strasbourg ont publié au mois de mars 2017 un essai de Claude Betzinger sur le tribunal révolutionnaire de Strasbourg, sujet essentiel de la Terreur en Alsace, sur lequel cependant les historiens ne se sont guère penchés jusqu'à présent. 

Le tribunal revolutionnaire de Strasbourg

« Si on voulait écrire une histoire complète de cet horrible tribunal et de ses victimes, elle remplirait à elle seule un épais volume », fit remarquer l’historien strasbourgeois Jean Friesé en 1801. Or, si pendant deux siècles la « justice » révolutionnaire dans les départements inspira bien des monographies, le tribunal révolutionnaire de Strasbourg semble avoir été oublié. 

Pourtant, la littérature historique évoquait ses « jugements à la tournée » et sa « guillotine ambulante » chaque fois qu’il était question de la Terreur en Alsace, mais avec bien des divergences d’un auteur à l’autre. Son histoire complète restait toujours à écrire. 

C’est désormais chose faite, car le tribunal révolutionnaire de Strasbourg a laissé suffisamment de traces pour reconstituer le déroulement de son activité, entreprendre son étude sur la foi d’une documentation renouvelée et le débarrasser des fantaisies imaginées par une littérature plus souvent légendaire que vraiment historique. 

Le tribunal révolutionnaire de Strasbourg, 25 octobre – 13 décembre 1793, par Claude Betzinger, Presses universitaires de Strasbourg, mars 2017, 280 p., 24 € 
   


Claude Betzinger est également l'auteur de : 

  • Chronique du Strasbourg révolutionnaire, les élections aux Etats généraux, printemps 1789, La Nuée bleue, 1989 (disponible sur Gallica)
  • Vie et mort d'Euloge Schneider, ci-devant franciscain, des Lumières à la Terreur (1756-1794), La Nuée bleue, 1997