Spécialiste de l’histoire du Pays de Retz pendant les Guerres de Vendée, Jean-Pierre Vallée a publié au mois de juin une biographie de Louis Guérin. Cet insurgé de Saint-Hilaire-de-Chaléons succéda à La Cathelinière à la tête de la division de Retz et se joignit à Charette, dont il fut l’ami. 

Louis Guerin

« Simple marchand de volailles au début de la Révolution, Guérin fut l’un des chefs les plus marquants de la Basse-Vendée » écrit à son sujet La Fontenelle de Vaudoré (Revue du Bas-Poitou, 1892). Ce jeune homme de 26 ans s’engagea dans l’insurrection de mars 1793 dès les premiers jours et prit part à tous les faits d’armes qui se déroulèrent dans le Pays de Retz à cette époque troublée. 

Le récit de Jean-Pierre Vallée nous invite à suivre ce combattant vendéen tout au long de l’année 1793, croisant au passage Charette, Couëtus et La Cathelinière. La mort de ce dernier en mars 1794 plaça Guérin à la tête de la division de Retz avec laquelle il rallia l’armée de Charette. Les combats se succèdent, heureux à Fréligné le 15 septembre 1794, tragique un an après à Saint-Cyr-en-Talmondais, où le jeune chef maraîchin tomba sous les balles républicaines.

Ce livret bien documenté, comme on pouvait l’attendre de l’auteur, apporte toutes les renseignements utiles pour découvrir la vie de Louis Guérin. On peut toutefois regretter que sa mise en pages ne l’ait pas mis davantage en valeur, avec des illustrations plus appropriées que des cartes postales du XXe siècle, ne serait-ce que la tombe de Louis Guérin au cimetière du Bourg-sous-la-Roche, qui n’apparaît pas dans cette biographie alors qu’elle constitue le seul lieu de mémoire à son nom. 

GUÉRIN Louis de St Hilaire de Chaléons, Nommé général par Charette, commandant de la Division de Retz
par Jean-Pierre Vallée, 24 p. au format A4, illustrations noir & blanc, en vente au prix de 12 € chez l’auteur (Jean-Pierre Vallée, 29 rue de la Pelleterie 44000 Nantes)