Inaugurée en 1854, la statue équestre de Napoléon est devenue l’emblème de La Roche-sur-Yon. Mais elle n’était pas le premier monument représentant l’Empereur dans la ville… 

NapoleonLa première statue de Napoléon à La Roche-sur-Yon en 1844
  

Le 25 mai 1804, l’Empire était proclamé depuis seulement sept jours, quand Napoléon décida de transférer le chef-lieu du département de la Vendée dans le petit bourg de La Roche-sur-Yon. Il y fonda une ville nouvelle redessinée sur un plan géométrique et lui donna même son nom, qu’elle conserva par intermittence (Cent-Jours, IIe République, Second Empire) en l’alternant au gré des révolutions avec celui de Bourbon-Vendée, jusqu’à 1870, date à laquelle elle redevint « La Roche-sur-Yon ».

La ville reste profondément marquée par cette empreinte napoléonienne, à commencer par la statue équestre qui trône en son centre depuis le 20 août 1854. Elle fut toutefois précédée d’une autre représentation de l’Empereur, sans cheval, montrant du doigt la ville qu’il a créée. Cette première statue de Napoléon à La Roche-sur-Yon fut inaugurée le mardi 15 août 1843 au Coteau, sur une propriété située route de Luçon. Disparue aujourd’hui disparu, nous n’en conservons que l'image ci-dessus, datée de 1844.

Napoleon 2Une autre vue de La Roche-sur-Yon (« Bourbon » à l'époque) en 1844
   
 

Source : Archives de la Vendée