Le « puits des Vendéens » a fait l’objet d’une visite au château de Clisson en 2015. Il y manquait cependant, la fin de ce parcours, une dernière plaque commémorative portant les noms des victimes du massacre du 8 février 1794. La voici présentée dans la chapelle du Prieuré. 

Souvenir Vendeen Clisson Chapelle du PrieureLa plaque du Souvenir Vendéen dans la chapelle du Prieuré
avec les noms des 18 victimes du massacre du 8 février 1794

   

Nous avons vu ici dans quelles circonstances eut lieu le massacre du 8 février 1794 à l’intérieur du château de Clisson. Le puits, dans lequel 18 personnes furent précipitées et assommées de boulets de canon, fut détruit et les pierres de sa margelle achevèrent de combler le trou. 

Lorsque l’arbre qui avait poussé à son emplacement fut mort, on entreprit, grâce au Docteur Charles Coubard, président-fondateur du Souvenir Vendéen, de creuser à cet emplacement pour attester de la réalité du massacre, que certains contestaient. 

« Parvenu vers le milieu, parmi les pierres et les gravats, on trouva d’abord la belle margelle du puits et les boulets qui y avaient été précipités sur les 18 victimes, vieillards, femmes et enfants, pour étouffer les cris de douleur de ceux qui étaient encore vivants, et dont les ossements furent retrouvés au fond du puits » (Revue du Souvenir Vendéen, n°173, décembre 1990-janvier 1991). 
   

Souvenir Vendeen Clisson 1961La cérémonie du Souvenir Vendéen devant le puits du château de Clisson en 1961.
1. Mgr Villepelet, évêque de Nantes – 2. l'abbé Bernard, curé de Notre-Dame de Clisson – 3. l'abbé Harley, curé de la Trinité de Clisson – 4. (de dos) le Docteur Coubard, président du Souvenir Vendéen

   

Une cérémonie religieuse fut organisée par le Souvenir Vendéen le 9 avril 1961 : d’abord dans l’église Notre-Dame, où Mgr Villepelet, évêque de Nantes, bénit une plaque portant les noms des huit prêtres clissonnais et évoquant la mémoire des habitants de Clisson morts pour la défense de la Foi ; ensuite au château, autour d’un cercueil dans lequel étaient réunis les ossements exhumés ; enfin, au terme d’une procession, dans la chapelle du Prieuré, où fut dévoilée une seconde plaque portant les 18 noms des victimes du massacre. 

On peut lire sur cette plaque l’inscription suivante : 

Ici reposent
les restes de 18 personnes de Clisson
massacrées en « haine de la foi »
et jetées dans le puits du château par les soldats 
de la « colonne infernale » de Cordelier
le 8 février 1794

Julien BROCHARD / Femme CRABIT / Françoise GAUDIN

François VINET / Perrine CRABIT / Victoire GAUDIN

BRANGER / Jeanne CRABIT / Marie GAUDIN

Femme BRANGER / A… CRABIT / Femme JUDEX

Enfant BRANGER / Jean DOUILLARD / Fille JUDEX

Jeanne BRANGER / Femme GAUDIN / Femme ROBERT

Les ossements ont été retrouvés et exhumés en
février 1961

On notera que plusieurs familles (Branger, Crabit, Gaudin, Judex) ont été cruellement touchées par ce massacre. Nous en verrons d'autres dans le martyrologe de Clisson. 
  

Chapelle du Prieure 1Dans la chapelle du Prieuré, la plaque du Souvenir Vendéen, sur le mur à gauche de l'autel, indique que les restes des 18 victimes du massacre de 1794 reposent ici.

Chapelle du Prieure 2L'intérieur de la chapelle du Prieuré

Merci à M. Pineau !