La récente manifestation à Saint-Colomban témoigne de l’importance de ne pas oublier que le Pays de Retz occupe une place prépondérante dans les Guerres de Vendée. Pour œuvrer en ce sens, un projet intitulé Retz-volution vise à « combler un manque historique, susciter un regain d’intérêt, vaincre l’oubli, donner un intérêt historico-touristique » à ce territoire aux portes de Nantes.

Pour présenter ce projet, le journal Ouest-France a publié un entretien avec Ghislain Audion, un des initiateurs qui a participé, le samedi 3 février 2018, à une première réunion de travail à La Bernerie-en-Retz.

Retz-volutionOuest-France, édition de Pornic-Pays de Retz, 2 février 2018
   

Qu’avez-vous constaté dans vos propres recherches ?

Au travers de mes différentes recherches et lectures, j’ai pu constater que le Pays de Retz a beaucoup souffert de la guerre dite de Vendée (1793-1796), ce qui fait de lui une des régions de la Vendée militaire des plus riches en histoire. Le Pays de Retz est pauvre en information organisée, bien qu’elle existe.

Quel est donc votre but ?

L’objectif principal est de réunir l’ensemble des connaissances relatives aux événements révolutionnaires sur le territoire du Pays de Retz afin de construire une base de données transversales et ainsi mieux rendre compte de la réalité des faits sur notre secteur géographique.

Est-ce encore d’actualité ?

La guerre de Vendée reste un sujet sensible au Pays de Retz. L’état d’esprit dans lequel ce travail doit être exécuté est primordial : avancer avec des faits, des noms et des lieux, se référer aux documents originaux, ni polémique, ni parti pris, ni jugement…

Qui s’y intéressent encore ?

Beaucoup de monde. La preuve : nous sommes plus de 50 inscrits dans notre équipe de travail. Mais il faut aussi compter tous ceux qui entreprennent des recherches, généalogiques ou purement historiques et qui découvrent avec stupeur que, pour certains, jusqu’à plus d’un tiers de leurs aïeux en ligne directe a perdu la vie à cette période. Ce constat débouche alors sur une quête d’informations qui donne lieu à des travaux de recherche individuels éparpillés.

Comment faire pour y remédier ?

Pour mener à bien le projet « Révolution et Guerre de Vendée en Pays de Retz », un groupe de travail s’est constitué au sein de la Société des historiens du Pays de Retz (S.H.P.R.) et regroupe des personnes passionnées par le sujet. Une mémoire historique qui a, entre autres, le but de combler ce certain manque historico-touristique. La charte établie permet de veiller à ce que cette dynamique ne serve qu’à l’histoire, rien d’autre. Cette somme d’informations organisées sera mise à destination et à disposition du grand public, soit en ligne sur le site de la S.H.P.R., soit en consultation à la Nouvelle Maison de l’Histoire à La Bernerie. 

Merci à Philippe !