Dédié à l’histoire de la commune du Tablier, en Vendée, le blog de Jean-Pierre Logeais a consacré hier un article à Jean Arnaud, instituteur domicilié dans ce bourg en 1793 et guillotiné à Fontenay-le-Comte le 20 octobre de cette année. 

Jean ArnaudActe de décès de Jean Arnaud sur le registre de Fontenay-le-Comte
(A.D. 85, N.M.D., Section Ouest, 1793-an II, vue 216/468)

On ne possède que peu de renseignements sur Jean Arnaud (…) Lors du soulèvement, il commande d'abord la compagnie du Tablier qui participe aux attaques des Sables-d'Olonne les 24 et 29 mars 1793 qui se soldent par un échec des Vendéens. Est-ce la mise en cause de Saint-Pal dans la disparition du trésor de l'armée qui lui fait quitter la division de celui-ci ? Ou bien veut-il se rapprocher de sa famille au Poiré ? Un comité ayant été établi par les brigands dans cette commune, il en devient membre, puis commandant en second de l'armée de Joly. Il aurait « forcé les habitants d'Aizenay à marcher contre les patriotes en les menaçant de coups de sabre ».
   
Tombé au pouvoir des Bleus dans les premiers temps de l'insurrection, il fut emmené en prison à Fontenay-le-Comte et condamné à mort par le tribunal criminel de la Vendée, comme « brigand », le 29 du premier mois de l'an II (29 vendémiaire an II - 20 octobre 1793).

Il fut guillotiné sur la Place de la Liberté le même jour,sur les quatre heures et demie du soir. La déclaration de son décès a été faite à l'officier public du Secteur Ouest de Fontenay, par Isaac Guillet, avoué au tribunal, âgé de 55 ans, et par Jean Baptiste Perreau, prêtre, curé de la paroisse Notre-Dame, âgé de 40 ans… 

Pour découvrir ce personnage et sa généalogie, cliquez sur ce lien, vers le blog de Jean-Pierre Logeais