Situé en Ancenis et Varades, le château de Vair bénéficie depuis quelques années d’un programme de restauration qui a permis de sauvegarder ses deux tours et pavillons latéraux. Un nouveau projet déjà évoqué en 2016 est à présent lancé pour financer la création de vitraux dans la chapelle, avec pour thème : les Noyades de Nantes. 

VairAperçu des dessins préparatoires pour les vitraux de la chapelle du château de Vair 
   

La chapelle du XVIIe siècle du château est encore en état de péril : des baies inesthétiques laissent l’eau s’infiltrer, dégradant inexorablement l’édifice. Toujours à la recherche de nouvelles idées, les propriétaires optent pour la réinstallation de vitraux inspirés de l’histoire locale. Éric Bouchet, verrier d’art à Angers, qui a déjà participé à plus d’une vingtaine de projets dans des églises de la région, réalisera selon des techniques traditionnelles, les vitraux dessinés par l’artiste peintre François Devouge.

Ces travaux doivent impérativement être engagés avant la fin de l'année pour éviter que la situation ne s'aggrave. La création des vitraux de la chapelle est évaluée à près de 40.000 €.

Passionnés d’histoire locale, les propriétaires ont souhaité évoquer l’histoire des Noyades de Nantes et plus particulièrement la disparation tragique des abbés Jean Richard et Joseph Loyand, respectivement vicaire et curé de Varades, et celle de François Briand, recteur d’Anetz. Ces trois prêtres ont été noyés dans la nuit du 16 au 17 novembre 1793.

La Fondation VMF a mis en ligne une page intitulée Des vitraux pour le château de Vair ! afin de présenter ce projet artistique et de permettre à chacun d’y contribuer financièrement.