Un fusil à silex « donné par le Roi » en 1817 à Christophe Bourasseau en récompense de ses états de service de capitaine dans la division des Herbiers pendant les Guerres de Vendée, sera mis aux enchères demain à Avignon. 

Bourasseau_3Détail de la platine
   

Ce lot est ainsi décrit : Fusil de récompense à silex « donné par le Roi » modèle 1817. Canon rond à pans au tonnerre, poinçonné au tonnerre et daté « 1817 ». Platine gravée « Manuf Royale de Versailles ». Garnitures en laiton argenté (en grande partie désargentée). Crosse en noyer frappée « JD » « PG » et « Gerard ». Pièce de pouce « Vive le Roi » aux grandes armes de France et plaque d'attribution incrustée dans la crosse gravée « Donné par le ROI au Sr Bourasseau Christophe », en argent. Baguette en fer. Avec une baïonnette à douille. A.B.E. (Usures, petit manque à la pièce de pouce et aux clous de fixation de la plaque).

La vente aura lieu demain, samedi 7 avril 2018, à partir de 14h15, à l’Hôtel des ventes d’Avignon, 2 rue Mère Thérésa, Zone de Courtine. Ce lot (n°120) est estimé de 2.000 à 3.000 €. 

Bourasseau_1Le fusil de récompense de Christophe Bourasseau

Bourasseau_2La plaque d'attribution incrustée dans la crosse du fusil 

BourasseauLe nom de Christophe Bourasseau dans l'état nominatif des officiers, sous-officiers et soldats de l'Armée royale de l'Ouest, 2e corps commandé par M. de Sapinaud, puis par le chevalier de Saint-Hubert, proposés pour recevoir des armes au nom du Roi, en récompense de leurs services et de leur dévouement, daté de Bourbon-Vendée (La Roche-sur-Yon), le 22 avril 1817 (A.D. 85, SHD XU 16-29)
      


Né le 13 février 1764 aux Herbiers, Christophe Bourasseau était le fils de Pierre Bourasseau et Françoise Remigereau. Ce simple cultivateur, marié en 1790 avec Marie Barré, accéda au grade de capitaine dans la division des Herbiers, dans l’armée du Centre. Il mourut aux Herbiers le 9 janvier 1820. 

AB_BourasseauL'acte de baptême de Christophe Bourasseau

AD_BourasseauL'acte de décès de Christophe Bourasseau
(décédé à la Lande, une ferme sur la route de Beaurepaire)